Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Olivia Borlée rappelle l’impact des règles sur le bien-être mental et physique

Kathleen Wuyard

Fini, le temps où l’impact des règles était minimisé : désormais, de plus en plus de voix de femmes s’élèvent pour faire part de l’influence du cycle menstruel sur le mental et le physique. Parmi lesquelles celle de l’athlète Olivia Borlée.


Nouvelle ambassadrice des culottes menstruelles signées DIM, la championne belge a décidé d’en profiter pour contribuer à lever le tabou qui persiste autour de la période des règles. Car ainsi qu’on le rappelle du côté de chez DIM, entre « fatigue, éventuelles douleurs, sautes d’humeur, libido, appétit … Les fluctuations hormonales au cours d’un cycle menstruel ne sont pas sans conséquences, à la fois sur le plan physique et psychologique ». Et Olivia Borlée en sait quelque chose.

Il m’est souvent arrivé de calculer longtemps à l’avance quand mes règles allaient tomber, et ça m’est arrivé d’avoir des championnats du monde, championnats de Belgique et même des Jeux Olympiques où malheureusement ça tombait pile le jour de ma compétition. Et il faut pouvoir gérer ça, l’accepter » – Olivia Borlée.


« Je pense que l’entraînement devrait davantage être réfléchi et planifié en fonction du cycle menstruel », ajoute encore la championne d’athlétisme. Laquelle, en attendant ces changements, a dores et déjà adopté les culottes menstruelles DIM Protect, pensées comme une nouvelle façon de profiter d’un maximum de liberté de mouvement, de confort et de zénitude pendant les règles.

« Si on amène plus de confort, qu’on n’a pas peur d’avoir des fuites ou que ça puisse se voir, c’est déjà un pas dans la bonne direction » estime Olivia Borlée. « Moi, ce que j’aime bien avec Dim Protect, c’est vraiment le confort que ça apporte pendant cette semaine de règles. On peut bouger facilement, faire du sport librement … Avoir confiance en soi, c’est surtout ça qui est important ! ». Le mieux? À 22€ environ le slip protecteur, sur la durée, c’est bien plus économique que l’achat de protections menstruelles. Vous nous direz, ce n’est pas ça qui va apaiser nos douleurs à l’abdomen ni nos envies irrépressibles de junk food durant cette semaine maudite, mais penser comme une championne, c’est aussi savoir célébrer chaque petite victoire!

(Et si jamais, vous pouvez notamment retrouver les culottes en question ici)

Lire aussi: 


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires