Home Lifestyle Société De plus en plus de femmes indépendantes en Wallonie… malgré les défis

De plus en plus de femmes indépendantes en Wallonie… malgré les défis

Si certains en profitent pour tenter de fourguer de l’électroménager, l’UCM a eu l’excellente idée d’exploiter la Journée des droits de la femme pour mettre en avant les indépendantes qui n’ont pas peur d’entreprendre. La bonne nouvelle? Elles sont toujours plus nombreuses à se lancer, particulièrement en Wallonie.

Ainsi, au cours des 5 dernières années, le nombre de femmes indépendantes a augmenté de 11.94% dans la région, contre 5.64% seulement pour les hommes. En région bruxelloise, ces derniers restent en tête, avec une augmentation de 12.04% sur la même période, mais les indépendantes Bruxelloises ne sont pas en reste: plus 11.91% tout de même! Les femmes qui se lancent en tant qu’indépendantes le sont majoritairement à titre principal (60.82% en Wallonie et près de 70% à Bruxelles), suivies des indépendantes à titre complémentaire, et enfin, de celles qui font le choix de se lancer après avoir été pensionnées.

Ces indépendantes sont principalement actives dans quatre secteurs: les professions libérales, suivies du commerce, et enfin, les secteurs du service et de l’industrie. Selon Diane, le réseau des femmes entrepreneures de l’UCM, qui regroupe près de 3 500 membres en Wallonie et à Bruxelles, la solidarité est une valeur extrêmement importante chez les femmes; celles qui se lancent ont  ainsi davantage besoin d’accompagnement et de repères. C’est d’ailleurs la mission du réseau Diane: soutenir l’entrepreneuriat féminin en accompagnant activement les femmes entrepreneures dans le développement de leur entreprise. Des femmes incroyablement inspirantes.

C’est qu’il y a autant de parcours d’indépendantes qu’il y a de rêves possibles, et parmi l’écurie de choc du réseau Diane, on retrouve notamment Marie Bouillon, qui a fondé une aire événementielle pour entrepreneures audacieuses, mais aussi Stéphanie Boey, qui jongle ses métiers de traductrice indépendante et de DJ, ou encore Véronique Vermeeren, de Lina Luxe, qui s’est spécialisée dans la création d’univers 100% lin, et la vannière professionnelle Marianne Graff. Autant de projets professionnels que de rêves, on vous dit.  Et ce alors même que les obstacles ne manquent pas: ainsi, une indépendante sur deux avoue rencontrer des difficultés à combiner vie professionnelle et vie familiale, tandis que 92% (!!) des indépendantes souhaiteraient pouvoir continuer à exercer leur activité professionnelle, au moins partiellement, durant le congé de maternité. Des défis de taille, certes, mais qui n’empêchent pas de plus en plus de femmes inspirantes de se lancer.

Booster vos projets en ligne

Envie de suivre leurs traces, et votre passion, et de vous lancer? Un groupe Facebook entièrement dédié à l’entrepreneuriat féminin, « Boost’EntrepreneurEs », sera lancé ce 8 mars à l’occasion de la journée internationale des Droits des femmes. Ce groupe, qui sera porté par et pour des femmes entrepreneures, aura pour objectif de leur offrir un espace de discussion, où partage d’expériences et échanges sur les difficultés du quotidien peuvent être librement exprimés. Envie de les rejoindre? Rendez-vous sur Facebook!

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.