Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty

8 pères sur 10 estimeraient que les règles sont des « histoires de femmes »

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

D’après une récente étude, de nombreux pères de famille penseraient encore que les règles sont un sujet à aborder entre femmes uniquement. Des progrès sont encore à faire pour briser le tabou des menstruations.

Si les règles sont un sujet de plus en plus abordé dans notre société, avec le sujet de la précarité menstruelle qui a poussé plusieurs pays à proposer des protections périodiques gratuites dans les lieux accueillant des étudiant·es, et même pour certains comme l’Écosse, à rendre ces protections totalement gratuites. Pourtant, il semblerait que les menstruations soient encore un sujet sensible au sein des foyers selon une récente étude. En effet, la société Censuswide, à l’origine de l’étude, a dévoilé que huit pères sur dix estiment que les règles sont « une histoire de femmes ».

Lire aussi : Les règles feraient perdre 5 mois de sommeil aux femmes

Un sujet réservé aux mères ?

Pour réaliser cette étude, 1258 pères de filles âgées de 10 à 15 ans ont été interrogés en France, Italie, Espagne, Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Un quart des participants à assurer que c’était à la mère de discuter de ce sujet avec son enfant ou bien si elle ne le fait pas, à un médecin. D’autres (19 % des pères interrogés) pensent que les enseignant·es devraient se charger d’aborder ce sujet. Pour 13 % d’entre eux, c’est à la jeune personne qui vient d’avoir ses règles de se renseigner par elle-même en faisant des recherches sur le sujet. Mais pourquoi les pères n’aborderaient pas eux-mêmes le sujet ? Parmi ceux qui ne se voient pas en parler directement avec leur enfant, 14 % affirment que cela serait bizarre, pour 39 % d’entre eux c’est un sujet délicat et 34 % auraient peur de ne pas savoir répondre aux questions de leur enfant. Des chiffres choquants qui pourraient toutefois évoluer dans le futur puisque 44 % des participants assurent que les règles doivent être abordées par les deux parents et trois quarts d’entre eux considèrent normal de s’instruire sur le sujet des menstruations en tant que parents. 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires