Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Notre avis sur "Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo - DR Flair Book Club

FLAIR BOOK CLUB: « Tout le bonheur du monde » torpille la famille parfaite

Kathleen Wuyard

À 30 ans tout juste, Claire Lombardo signe avec « Tout le bonheur du monde » son premier roman, mais aussi un succès en librairies, promis à une adaptation télévisuelle. On l’a lu pour voir s’il méritait sa hype.

Premier bon point, avant même d’entamer la lecture: avec son format compact et sa jolie couverture pastel, « Tout le bonheur du monde » est pile le genre de roman qu’on adore emporter en vacances... Et photographier l’air de rien sur la terrasse ou en bord de piscine. Parce que qu’est-ce que les papivores adorent? Lire, ça va sans dire, mais aussi afficher leur amour de la lecture sur les réseaux, on ne va pas se mentir. Et le premier roman de Claire Lombardo rend cette poursuite très esthétique.

Mais parce qu’on dit toujours qu’il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, qu’est-ce que « Tout le bonheur du monde » a dans le ventre?

Le résumé

Il était une fois en Amérique… la famille idéale. Dans leur belle maison de Chicago, David et Marylin s’aiment d’un amour ardent depuis 40 ans. Mais pour leurs quatre filles, Wendy, Violet, Liza et Grace, le modèle est écrasant : comment être à la hauteur quand on a grandi à l’ombre de parents toujours aussi épris l’un de l’autre à soixante ans qu’à vingt ? Chacune surfe sur ce traumatisme inversé à sa manière, entre complicité et vacheries, cachotteries et mensonges, échecs et aspirations. Jusqu’à ce que resurgisse Jonah, quinze ans, le douloureux secret de Violet, authentique avis de tempête sur la météo domestique. 

Des années 1970 à nos jours, des joies et blessures de l’enfance aux enjeux décisifs de l’âge adulte, « Tout le bonheur du monde » nous offre une place privilégiée dans ce grand-huit familial endiablé.

Et en 3 mots-clés?

#famille

#secrets

#sororité

Lire aussi: FLAIR BOOK CLUB: bilan en demi-teinte pour le dernier Sophie Kinsella

Pourquoi on a adoré

Dès la lecture du résumé, on avait envie d’en savoir plus sur cette famille parfaite en apparence, dont le bonheur parental cache en réalité les failles de ses filles... Ou bien en serait-il la cause? « Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon » assurait Tolstoï, tandis que Claire Lombardo, elle, amende sa citation célèbre en posant une question nécessaire: est-ce qu’en grandissant dans une famille heureuse, on se protège forcément du malheur quand on construit la sienne? Ou bien est-ce qu’au contraire, les attentes sont trop hautes et on ne peut que trébucher en tentant de les atteindre?

Il suffit de lire quelques pages de « Tout le bonheur du monde » pour avoir envie de tout savoir de la famille Sorenson, comprendre comment les filles en sont arrivées là, ce qui a mené à l’existence de Jonah, et si Marylin et David ont vraiment vécu le bonheur sans nuages qui semble être leur quotidien depuis plusieurs décennies. Avec une plume vive et drôle, Claire Lombardo nous emmène des moments d’attendrissement à ceux où on a le coeur qui se serre pour l’un ou l’autre personnage, et on est tristes de quitter cette famille une fois la dernière page tournée. Fort heureusement, si vous avez aimé le livre, sachez qu’une série est en cours de développement pour HBO avec Laura Dern et Amy Adams, excusez du peu.

ll signe un portrait de famille aussi drôle que percutant, qui possède un redoutable pouvoir d’addiction. Lombardo réinvente la tradition de la saga dans une version qui flirte avec le «soap opera» ou la série «This is us», sans jamais renoncer à une vraie ambition littéraire. Sa langue est vive, parfois féroce, inventive et rythmée. Dès sa sortie aux USA, le livre a emporté l’enthousiasme de la presse, des clubs de lecture, se plaçant plusieurs semaines dans la fameuse liste des best-sellers du «New York Times». Une série est en cours de développement pour HBO, avec Laura Dern et Amy Adams côté casting et production.

À qui ça va plaire

Vous avez maté tous les épisodes de « This Is Us »? Attendez-vous à retrouver le même plaisir à lire les (més)aventures de la famille Sorenson, dont les parents évoquent le couple a priori parfait formé par Mandy Moore et Milo Ventimiglia à l’écran... Et dont les enfants, ayant pourtant grandi dans une variation de la maison du bonheur, n’ont pas tourné exactement aussi heureux qu’on pourrait s’y attendre.

Si vous avez des soeurs (ou des frères, ça marche aussi) et que vous savez ce que c’est de devoir trouver sa place dans une fratrie, de parfois se comparer aux autres, voire même, de les envier, ce roman devrait également toucher la corde sensible. Plus généralement, si vous avez besoin d’un roman qui vous happe dès les premières pages et vous permette d’oublier votre quotidien en vous immergeant dans celui de ses personnages, ne cherchez plus, « Tout le bonheur du monde » est fait pour vous!

« Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo, 720 pages, 10 18, 10.2€, plus d’infos ici.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires