Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Alors, le dernier Joël Dicker? DR Flair

L’avis du Flair Book Club sur le dernier Joël Dicker

Kathleen Wuyard

Après nous avoir tenu en haleine avec Harry Québert ou le clan Baltimore, Joël Dicker a fait un retour fracassant en librairie avec « L’Affaire Alaska Sanders ». Un roman attendu de pied ferme par son lectorat fidèle.

Qui s’est évidemment empressé de le lire dès sa sortie. Et comme, parmi les membres du Flair Book Club, on compte nombre de fans de Joël Dicker, on a pu bénéficier en primeur de leur avis sur « L’Affaire Alaska Sanders ». Verdict? Aussi réussi que « Le livre des Baltimore » ou bien en demi-teinte, à l’image de son roman précédent, « L’Enigme de la chambre 622 », qui avait peiné à convaincre? Pour le savoir, on a sondé les centaines de papivores qui prennent part à notre club de lecture virtuel ici.

Lire aussi: Les membres du Flair Book Club classent les Joël Dicker du pire au meilleur

Alors, ça donne quoi? On se précipite en libraires, ou pas?

Excellent thriller : impossible à lâcher une fois qu’on le commence » – Caroline.

569 pages avalées en une journée : une perle de plus à mettre à l’actif de Joël Dicker. Et en plus, cela m’a donné envie de relire tous les autres, moi qui ne lis jamais 2 x le même livre sauf qu’il faut que je les rachète puisque je les ai tous revendus » – Nathalie.

Du grand art, j’ai adoré » – Nicole.

Si vous avez aimé « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » et « Le livre des Baltimore », ce roman devrait vous ravir comme il m’a ravi. Comme d’habitude, et cela me plaît beaucoup, Dicker, en l’absence de descriptions, laisse au lecteur la liberté d’imaginer les personnages. Et c’est un grand plaisir de les retrouver, surtout Marcus Goldman. Comme d’habitude aussi, le travail de l’écrivain et de l’édition est abordé ; personnellement, j’apprécie ces parenthèses… Et comme d’habitude, ce roman scotche le lecteur, qui ne peut le lâcher qu’avec regrets. Monsieur Dicker, gardez vos habitudes, continuez à nous donner du bonheur de lecture » – Edouard.

Une pépite » – Virginie.

J’ai adoré! Et terminé en vitesse tellement je ne pouvais pas le lâcher! » – Nathalie.

Vous l’aurez compris, incroyable mais vrai: les commentaires de celles et ceux qui l’ont terminé sont unanimement positifs. Une raison supplémentaire de dévorer sans tarder le livre, dont l’auteur suisse a révélé qu’il constituait un triptyque avec « La vérité sur l’affaire Harry Québert » et « Le livre des Baltimore ». À vos marques, prêt·e·s... Lisez!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires