https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Les membres du Flair Book Club classent les Joël Dicker du pire au meilleur

Kathleen Wuyard

Outre nos chroniques littéraires hebdomadaires, le Flair Book Club, c’est aussi un joyeux club de lecture virtuel qui rassemble plus de 3.600 papivores sur Facebook (ici). Une communauté réactive qui partage elle aussi ses coups de coeur… et ses coups de gueule.


Dernièrement, on a sollicité le Flair Book Club pour assouvir notre curiosité: on a toutes et tous lu au moins un Joël Dicker, mais pour celles et ceux qui ne se seraient pas encore plongés dans ses romans à haut potentiel addictif, quels sont ses meilleurs livres, à lire de suite? Et les « pires », à éviter si possible?

La communauté Flair Book Club a parlé, et voici leur classement des romans de Joël Dicker, du pire au meilleur.

L’Enigme de la Chambre 622


« Je ne sais pas si c’est le pire, mais en tout cas, je n’ai jamais réussi à rentrer dedans et je ne l’ai finalement jamais terminé. Peut-être que si j’avais poursuivi ma lecture, je serais rentrée dans l’intrigue, mais je n’ai pas eu l’envie de poursuivre » – Marie. « Moi qui adore les suspenses, les thrillers et policiers, je crois que dans ce livre, j’ai imaginé tous les personnages coupables les uns après les autres au fur et à mesure que se déroule l’intrigue » – Nathalie. « Je l’ai trouvé long, je n’ai pas eu ce petit truc comme dans les précédents, je n’ai pas été happée par l’histoire » – Alice. « Je lui ai trouvé des longueurs et le dénouement m’a semblé un peu tiré par les cheveux » – Julie. « Personnellement, j’ai dévoré l’énigme de la chambre 622, je l’ai trouvé assez prenant et niveau émotion, je suis passée du rire aux larmes à plusieurs moments » – Maryne.

La Disparition de Stephanie Mailer


« Le suspense était évidement au rendez-vous et m’a tenue en haleine mais il y avait beaucoup d’intrigues, beaucoup de personnages avec des histoires personnelles qui ne tenaient selon moi pas toujours la route. Joël Dicker a d’ailleurs fait un recap’ des personnages à la fin du livre … Il aurait pu gagner en légèreté. Trop lourd, trop policier, pour moi » – Loo.

Les Derniers Jours de nos Pères


« J’ai adoré l’intrigue haletante, le côté historique (c’est le premier livre à parler de cette branche noire des services secrets britanniques) et les personnages qui sont traités de manière aboutie » – Céline.

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert


« Il m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page, chaque fois que je pensais connaître l’identité du tueur, j’apprenais que ça ne pouvait pas être lui et je repartais dans mes propres investigations » – Marie. « Il m’a permis de découvrir Joël Dicker sans faire de comparaison avec ses autres livres puisque c’est celui qui l’a révélé au grand public » – Lina. « Tellement bien écrit que l’on ne se doute pas une seconde de ce qui arrive à la fin » – Véronique. « Principalement pour les noeuds d’intrigues… il a chamboulé tous mes formats de pensées » – Virginie.

Le Livre des Baltimore


« Il sort de la logique enquête policière croisée à rebondissements tout en gardant un certain suspense. J’ai aussi aimé que l’intrigue tourne autour d’une famille et pas d’une ville » – Loo. « J’ai adoré le fait que Dicker sorte de sa zone de confort en gardant son personnage principal mais en en faisant le héros d’un tout autre type d’histoire » – Lina. »Il m’a tenue en haleine jusqu’au bout! On tourne les pages sans s’en rendre compte tellement on veut savoir » – Alice. « Une saga qui nous plonge dans un art de vivre » – Fabienne.

[td_smart_list_end]

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires