https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© BRUSSELS, BELGIUM - SEPTEMBER 20, 2019: Finish Minister of Transport and Communications, President of the Council Sanna Mirella Marin is calling the Minister prior an EU transport Ministers meeting in the Europa, the EU Council headquarter on September 20, 2019 in Brussels, Belgium. The Council will hold an extensive policy debate on transport aspects of the EU's long-term strategic vision for reducing greenhouse gas emissions and meeting its climate commitments under the Paris Agreement. The discussion will be organised in three rounds: land transport (road,rail and inland navigation), aviation and shipping. (Photo by Thierry Monasse/Getty Images)

La Finlande montre l’exemple en élisant la plus jeune Première Ministre au monde

Kathleen Wuyard

Retenez-bien son nom: Sanna Marin, 34 ans, n’est pas seulement la nouvelle Première Ministre finlandaise, elle est aussi désormais la plus jeune chef d’Etat au monde, et ce vent de fraîcheur qui souffle en politique ferait bien d’amener du changement dans d’autres pays aussi.


Si avec son gouvernement composé principalement de quadras et quinquagénaires, la Belgique se situe plutôt dans la moyenne, il suffit de jeter un oeil du côté des candidats aux primaires outre-Atlantique pour réaliser que la politique est encore et toujours relativement gériatrique. 73 ans pour Donald Trump, 70 et 77 ans respectivement pour Elisabeth Warren et Joe Biden, les favoris du côté démocrate, et 78 ans pour Bernie Sanders, l’aîné de la course à la présidentielle. S’ils ont techniquement tous dépassé l’âge de la retraite, leur âge avancé est vu comme un gage d’expérience et de fiabilité. Et c’est bien dommage.

L’engagement avant l’âge


On le voit avec le formidable soulèvement #YouthForClimate et avec la génération d’activistes et d’entrepreneurs engagés de moins de 30 ans qui se mobilisent pour la planète, le futur appartient plus que jamais à la jeunesse, qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour proposer des solutions innovantes aux problématiques de société. Et la Finlande semble visiblement l’avoir bien compris puisqu’elle vient d’élire Sanna Marin, 34 ans seulement, à la tête du pays.

 

View this post on Instagram


 

A post shared by Sanna Marin (@sannamarin) on


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Il n’en fallait pas plus pour susciter un véritable emballement médiatique, la jeune femme étant non seulement la plus jeune Première Ministre de l’Histoire du pays, mais aussi actuellement, la plus jeune au monde. Hier encore ministre des Transports, la vice-présidente du parti social-démocrate finlandais refuse quant à elle de s’arrêter au nombre de bougies soufflées.

Je n’ai jamais pensé à mon âge ou à mon genre, je pense aux raisons pour lesquelles je me suis engagée en politique et ces choses grâce auxquelles nous avons gagné la confiance de l’électorat ».


Reste que son élection envoie un message fort: celui que certains pays (en Ukraine, le Premier Ministre Oleksiï Gontcharouk a 35 ans) sont prêts à faire confiance à la jeunesse pour faire souffler un vent de changement nécessaire en politique. Chez nous, le plus jeune ministre du gouvernement Michel, Sander Loones (N-VA), avait 39 ans lorsqu’il a accédé au pouvoir. Originaire du sud-ouest de la Finlande, Sanna Marin accède au pouvoir dans un contexte social tendu, avec menace de grèves généralisées dans le pays, mais il en faut plus pour l’effrayer: si elle affirme être consciente d’avoir « beaucoup de travail à faire pour rétablir la confiance », elle a également mis en avant son programme gouvernemental commun qui soude la coalition. Roulez, jeunesse!

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires