Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© CULVER CITY, CA - JANUARY 09: Amber Heard and Johnny Depp attend the Art of Elysium 2016 HEAVEN Gala presented by Vivienne Westwood & Andreas Kronthaler at 3LABS on January 9, 2016 in Culver City, California. (Photo by George Pimentel/WireImage)

Dans un enregistrement, Amber Heard admet avoir frappé Johnny Depp

Justine Rossius

Rappelez-vous: en 2016, Amber Heard accusait son époux, Johnny Depp, d’avoir levé la main sur elle. Elle demandait alors une ordonnance d’éloignement. On a appris cette semaine qu’elle avait avoué avoir elle-même frappé Johnny Depp dans un enregistrement audio.


C’est une histoire complexe: l’ordonnance d’éloignement demandée par Amber Heard à l’époque avait d’abord été accordée puis retirée quelques mois plus tard. Le couple avait alors annoncé un règlement à l’amiable: Amber Heard avait reçu 7 millions de dollars de la part de Johnny Depp, pour retirer ses plaintes, même si celui-ci accusait aussi son ex-femme de l’avoir violenté. En décembre 2018, alors qu’ils sont divorcés depuis presque deux ans, Amber Heard publie une tribune dans le Washington Post, où elle affirme avoir été victime de violences conjugales, sans pour autant citer le nom de Johnny Depp. L’acteur porte alors plainte pour diffamation et lui réclame 50 millions de dollars. Amber Heard lui répond en sortant un dossier de 300 pages récapitulant les abus dont elle aurait été victime, incluant des photos d’elle le visage tuméfié.

Lire aussi: Johnny Depp poursuit Amber Heard en justice et lui réclame 50 millions de dollars.

 

Un enregistrement chamboule l’histoire


Mais aujourd’hui, l’affaire connaît de nouveaux rebondissements: un enregistrement audio dévoilé par le Daily Mail semble prouver que l’actrice a effectivement été violente avec son compagnon de l’époque. Cette conversation, datant de 2015, entre les deux anciens tourtereaux dit ceci:

Amber Heard — Je ne t’ai pas mis de coup de poing. Je ne t’ai pas mis de coup de poing, pour info.

Johnny Depp — Tu m’as mis un coup de poing.

A. H. — Je suis désolée de ne pas t’avoir, euh, proprement giflé au visage, mais je t’ai frappé, je ne t’ai pas mis de coup de poing. Tu n’as pas pris de coup de poing.

J. D. — Ne viens pas me dire ce que ça fait de prendre un coup de poing !

A. H. — Je sais, je sais, tu t’es beaucoup battu dans ta vie. Je sais, je sais. Ouais.

J. D. — Non ! Tu avais ton poing fermé, putain.

A. H. — Tu n’as pas pris de coup de poing. Tu as été frappé. Je suis désolée de t’avoir frappé de cette façon. Mais je ne t’ai pas mis de coup de poing. Je ne t’ai pas mis K.O., putain. Je t’ai frappé, putain.

J.D. — Tu ne peux pas me mettre K.O.

A. H. — Je ne sais pas quel mouvement exact a fait ma main, mais tu vas bien, je ne t’ai pas fait mal, je ne t’ai pas mis de coup de poing, je t’ai frappé.


Et de terminer par ces tentatives d’apaisement de la part de Johnny Depp…

Johnny Depp — Si la dispute s’envenime au point qu’on s’insulte, ou, euh, que ça devient physique et tout ce bordel, la violence, là, alors il faut qu’on dise : on va chacun dans un coin […]

Amber Heard — Je ne peux pas te promettre que ça va être parfait. Je ne peux pas te promettre que je ne serai plus violente, physiquement. Parfois, putain, je suis tellement en colère que je perds le contrôle.

#JusticeForJohnnyDepp


Dans les heures qui ont suivi ces révélations, le hashtag #JusticeForJohnnyDepp a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux, pour réclamer une « réhabilitation » médiatique pour l’acteur et pour montrer qu’en matière de violences conjugales, les hommes sont rarement pris au sérieux.


L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

 

Rappelons qu’il est impossible de parler au nom de la justice et que cet enregistrement ne constitue pas une preuve de la non-culpabilité de Johnny Depp à l’heure actuelle. On ne peut blâmer personne d’avoir pris en compte les plaintes d’Amber Heard, car on sait à quel point les plaintes des victimes sont rarement entendues, crues, prises en considération. Trop souvent encore, ce sont les coupables qui jouissent du soutien de la justice, d’autant plus quand ils sont aussi connus que Johnny Depp. Si ces aveux se confirment et que Amber Heard a effectivement violenté Johnny Depp, alors, on pourra estimer que l’attitude d’Amber Heard est une énorme trahison envers toutes les femmes qui se battent chaque jour pour que la parole des femmes soit entendue et estimée.

À lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires