Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Un couple sur cinq n’a plus de rapport sexuel depuis le confinement

Justine Rossius

Une étude vient de dévoiler qu’un couple sur cinq confiné sous le même toit n’avait eu aucun rapport sexuel au cours des quatre dernières semaines. Une réalité qui n’est pas nécessairement alarmante.


 

Une étude, réalisée par l’Ifop pour Charles.com, diffusée mardi 5 mai, montre que le confinement ne fait pas du bien à la sexualité des couples qui vivent ensemble. Les résultats de l’étude concernent les Français, mais on imagine que les tourtereaux belges n’échappent pas à ce phénomène.

La mise en quarantaine aurait donc des répercussions sur notre libido:

Un couple sur 5, soit 21%, confiné sous le même toit affirme n’avoir plus eu de rapport sexuel au cours des quatre dernières semaines, contre 10 % en temps normal. »


La baisse d’activité sexuelle ne concerne évidemment pas que les couples: 44 % des Français déclarent ne pas avoir eu de rapport sexuels le mois dernier, contre 26 % avant le confinement. Et chez les célibataires, c’est pire (logique): 87 % contre 56 %.

 

Moins de libido


De manière générale, l’étude point du doigt une baisse de libido: 15 % des personnes interrogées affirment avoir eu très peu de pulsions ou envie de faire l’amour depuis le début du confinement. Même si une partie des Français continue de se masturber (42% dont 57% d’hommes), ils semblent moins satisfaits de leur vie sexuelle: seulement 26 % d’entre eux le sont, contre 30 % avant le confinement.

 

Pas d’impact à long terme


Heureusement, la majorité des couples, soit 60 %, pense que le confinement n’aura pas une influence durable sur leur amour. 30 % estiment même que cette mise en quarantaine les aura rapprochés. 11 % souhaitent tout de même prendre leur distance par la suite, 4 % pensent carrément à la rupture.

 

C’est NOR-MAL!


Rappelons ici qu’il n’est pas nécessaire de vous inquiéter en cas de baisse de libido. Ainsi que le soulignait Alexandra Hubin, sexologue, dans cet article, la diminution de rapports sexuels pendant le confinement est tout à fait normal: « Être 24 h sur 24 ensemble ne permet pas de préserver une intimité de couple, surtout si on a des enfants. ». Logique, mais pas pour autant irréversible, puisque la sexologue offre des solutions qu’on vous invite aussi à lire dans cet article.

 

Lire aussi:


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires