Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Gros-penis-Getty

GROS PÉNIS: 5 conseils pour du sexe sans douleur

Laurane

Votre partenaire est particulièrement bien membré et le sexe pénétratif s’avère douloureux? On a demandé à Laurane Wattecamps, sexologue, ses conseils pour ramener du confort et prendre du plaisir sans douleur.

« C’est un sujet qui est encore très tabou. Pourtant, c’est une réalité: face à un pénis de taille imposante, la pénétration peut être inconfortable voire douloureuse. La moyenne en Europe est de 13cm de longueur en érection. Comme toute moyenne, cela implique une courbe de Gauss avec des mesures beaucoup plus petites et d’autres beaucoup plus grandes. Si le vagin est fait pour se dilater et s’étendre lors des rapports sexuels, il demeure toutefois possible de ressentir une gêne ou carrément une douleur lors de la pénétration » explique Laurane Wattecamps. « C’est la même chose avec le sexe anal. Normalement, avec une bonne préparation, ça ne devrait pas être douloureux ».

Lire aussi: Dyspareunies et vestibulodynies, les douleurs de la vulve qui rendent le sexe difficile

Heureusement, ce n’est pas une fatalité et ces quelques conseils devraient vous aider à prendre davantage de plaisir, sans avoir mal.

5 conseils pour ne pas ressentir de douleur face à un gros pénis

La pénétration n’est qu’une façon de faire

Le sexe se pratique de mille manières et la pénétration est l’une d’elles. Si cette dernière est douloureuse, surtout n’hésitez pas à varier et à vous tourner vers du sexe non-pénétratif. Masturbation réciproque, caresses, baisers langoureux, explorez les moments intimes dans ce qu’ils ont de confortable pour vous.

La montée de l’excitation est indispensable

Que ça soit le vagin ou l’anus, ils vont se dilater sous l’effet de l’excitation de façon à pouvoir accueillir une pénétration sans douleur. Mais vous l’aurez compris, pour que ce mécanisme naturel puisse se mettre en marche, il faut que l’excitation soit présente. Votre partenaire doit donc se montrer particulièrement attentif·ve à ce facteur.

Ne lésinez pas sur le lubrifiant

Si vous avez déjà ressenti des douleurs auparavant, il est probable que vous soyez stressé·e par l’idée d’une prochaine tentative. Le stress est difficilement compatible avec l’excitation, raison pour laquelle il est possible que la lubrification vaginale soit moins abondante que nécessaire. N’hésitez pas à utiliser du lubrifiant en quantité pour amener un maximum de confort.

Variez les positions

Certaines positions sont propices à une pénétration moins profonde. La cuillère par exemple, que ça soit lors d’une pénétration vaginale ou anale, permet un meilleur contrôle de la profondeur. Vous pouvez explorer différentes façons de faire pour trouver celles qui vous conviennent le mieux .

Utilisez un buffer

Il existe des anneaux en silicone très doux et très élastique qui permettent de rendre la pénétration moins profonde. Ils fonctionnent comme un amortisseur et empêchent la verge d’aller « trop loin ». Ce genre de gadget amène un sentiment de confort et l’assurance que ça ne risque pas de glisser contre la volonté de l’un ou l’autre partenaire.

Buffer Ohnut

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires