Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Micro-cheating - Getty

C’est quoi le « micro-cheating », et en êtes-vous coupable?

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Le « micro-cheating », c’est cette série de petites actions qui indiquent qu’une personne est émotionnellement ou physiquement focalisée sur quelqu’un d’autre, en dehors de sa relation.

Pour Alex Fantini, fondateur du portail ExtraConjugales.com « le phénomène se définit par le fait de flirter avec quelqu’un dans le dos de son partenaire, même si ce flirt n’implique aucun contact physique. »

Lire aussi: Pourquoi arrive-t-il d’être infidèle lorsqu’on aime son partenaire?

Mais la tromperie, c’est quoi?


Avant de parler de micro-tromperie, parlons de tromperie, qui désigne au final un terme qui porte à confusion. Car si on est presque tou·te·s d’accord pour dire qu' »avoir une relation sexuelle avec quelqu’un d’autre que son partenaire » c’est tromper, il existes d’autres situations qui portent davantage au débat. Qu’en est-il d’aller boire un verre avec un ami qui nous apprécie? Ou ne pas avoir supprimé son compte Tinder alors qu’on est en couple? En réalité, et après réflexion, ces situations sont probablement de l’ordre du micro-cheating.

Le micro-cheating est une série de petites actions qui indiquent qu’une personne est émotionnellement ou physiquement focalisée sur quelqu’un d’autre, en dehors de sa relation.

définit l’experte en relations amoureuses Melanie Schilling au HuffPost. Ce mot « focaliser » peut nous aider à saisir le micro-cheating. En effet, pas question de parler de petites tromperies si vous souriez au barman qui vous prépare un cocktail ou si vous laissez une autre personne vous complimenter (disons-le: ça fait toujours du bien à l’égo de savoir qu’on séduit toujours en couple). C’est donc ce caractère « conscient », le fait de « cacher » volontairement quelque chose à son partenaire qu’il faut prendre en considération. Pour aider à apprivoiser cette nouvelle tromperie, l’experte interrogée par le HuffPost considère comme tel « le fait d’envoyer des textos à quelqu’un d’autre en secret, d’enregistrer le numéro d’une personne dans son téléphone sous un faux nom ou prétendre que l’on est célibataire alors que ce n’est pas le cas. »

Lire aussi: 6 choses qui m’ont aidée à traverser la douloureuse expérience de l’infidélité

Un phénomène en hausse

Selon Alex Fantini, le micro-cheating est actuellement en hausse, affirmant qu’il s’agit « d’une trahison encore plus difficile à vivre que l’infidélité physique. » Et lorsqu’on lui demande si la pratique est dangereuse pour les couples, il répond que « tout dépend de ce que vous mettez dans le micro-cheating et de l’intention qui va avec. » Et si certaines personnes flirtent pour le simple plaisir de séduire, d’autres se confrontent à des sentiments nouveaux et paniquent et ce qui était au départ un simple jeu de regards se transforme en désir de se connaître, de s’embrasser, de faire l’amour. Un jeu dangereux, qui convient de rappeler les limites de chacun·e au sein d’un couple.


Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires