Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
La grossophobie fait mal, même (surtout) si elle est "bienveillante" DR Getty Images

L’influenceuse Curvy Blue Marine dénonce la grossophobie « bienveillante »

Kathleen Wuyard

Sous couvert de « faire un compliment », la grossophobie bienveillante est tout aussi insultante – et fait tout autant, voire plus mal, rappelle l’influenceuse Curvy Blue Marine sur son compte Instagram.

Afin de dénoncer ce qu’elle qualifie de « grossophobie banalisée ou déguisée sous forme de bienveillance/compliments », Curvy Blue Marine, dont les looks plus size hyper stylés et les confessions rassemblent plus de 27.000 fans sur Instagram, a pris un exemple concret.

La vache, mais tu as vu comment elle a grossi elle »? – « Oui et alors, qu’est-ce que je dois dire moi dans mon cas? » – « Non mais toi c’est différent ça te va bien »

Gentil? Mmmmh, bof, à vrai dire. Et Curvy Blue Marine de rappeler qu’il n’est « pas évident de vivre dans une société grossophobe à l’ère de la surabondance et de la surconsommation ». Avant d’interroger ses nombreux abonnés: « C’est quoi les compliments déguisés qu’on vous a déjà dit ? On en parle du « Oh tu as l’air mieux et en forme depuis que tu as perdu du poids » alors qu’on ne sait pas si c’était volontaire ou fait de manière saine ? ». Et autant dire, sans mauvais jeu de mot, qu’il y a du lourd dans les réponses.

« ‘Comment ça se fait que toi tu es comme ça et que tes sœurs sont fines ?’ Suivi de ‘Ah mais t’inquiète ce n’est pas méchant, le maigre t’irais pas toi tu es BELLE EN GROSSE’. Bon j’avoue avoir rigolé sur le moment car mon pote était bourré, mais malgré tout c’est marquant » se souvient l’une. « Il y a quelques temps, une connaissance a publié une photo d’elle au resto avec comme commentaire : go devenir obèse. Comme si on prenait du poids en deux coups de fourchette. Surtout qu’elle était dans un gastronomique avec une algue dans son assiette et une noisette de chocolat en dessert » raconte une autre. « Moi on m’a dit ‘quand on voit ton visage on dirait pas que t’es comme ça!’ Et du coup je réponds obèse ben oui je suis obèse et là la personne est super gênée » sourit une autre commentatrice, tandis qu’une autre s’insurge, « le truc qui m’énerve le plus c’est quand on me dit ‘t’as perdu/fondu toi’ alors que pas du tout, j’ai encore grossi… les gens peuvent pas juste la fermer ?! Ça ne fait pas plaisir de s’entendre dire ça, même si ce n’est pas méchant !!! ».

Lire aussi: Pourquoi c’est délicat de complimenter la perte de poids

Simple maladresse? OK, mais comment l’éviter? Vous êtes en veine, la coach en image body positive Anaïs Orsini a décortiqué le phénomène de manière pédagogique (et humoristique) dans une vidéo justement intitulée « Je ne suis pas grossophobe, mais... ».

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« Oui mais je le dis pour son bien hein ». Oui, mais non en vrai. Car ainsi que le rappelle L’Observatoire des aliments, « le préjugé le plus courant et sans doute aussi le plus dévastateur, est que la personne grosse est responsable de son état physique. Elle serait incapable de se réfréner et de manger moins, ce qui est une contrevérité totale. Toutes les études montrent en effet que l’obésité est le plus souvent liée à des facteurs complexes (voire des combinaisons de facteurs), tels que les facteurs génétiques, les déséquilibres hormonaux ». Autrement dit, en martelant des remarques sur son poids à votre proche, vous n’allez pas contribuer à son allègement, juste lui ajouter encore un peu plus de lourdeur mentale. Et vous n’avez pas envie d’être lourd·e, si, puisque justement, vous êtes un peu grossophobe sur les bords? Voilà, c’est bien ce qu’il nous semblait! Allez, on ravale ses remarques et on laisse le corps des autres en paix!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires