Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Cryolipolyse - Montage Flair

ON A TESTÉ: une séance de cryolipolyse au centre Celestetic

Manon de Meersman

Il y a deux mois, notre journaliste Manon a testé une séance de cryolipolyse au centre Celestetic à Genval. Le principe? Un traitement indolore de la graisse par le froid.

Même si j’apprends aujourd’hui à m’aimer telle que je suis, j’ai toujours eu un complexe marqué pour mes cuisses. Je les apprécie un peu plus qu’avant, mais entre elles et moi, c’est toujours une relation d’amour/haine. Alors quand on me propose de tester la clinique Celestetic, c’est avec grand plaisir que j’accepte. J’ai le choix entre plusieurs options: un traitement de la cellulite, des vergetures ou encore des cicatrices, des soins personnalisés du visage... et de la cryolipolyse. Curieuse de découvrir cette dernière, je me lance, non pas sans appréhension...

Lire aussi: BEAUTY LAB: on a testé la crème régulatrice de sébum de Celestetic

La cryolipolyse, c’est quoi?

Comme l’explique la clinique Celestetic, « la Cryolipolyse est une technologie qui permet de traiter la graisse aspirable principalement située au niveau des poignées d’amour, de l’abdomen, de la culotte de cheval et des cuisses. L’appareil de cryolipolyse utilise l’aspiration pour séparer le tissu gras des autres tissus. Il refroidit l’excès de graisse localisée pendant environ 60 minutes. Durant le traitement, la température interne du bourrelet descend à environ à 10 °C alors que la température de surface de la peau descend à environ -8°. »

Grâce au froid, les cellules adipeuses se fragmentent et leurs parois se cristallisent ce qui compromet leur viabilité à long terme. Le froid localisé produit une perte de vitalité des cellules adipeuses (graisseuses).

Comment fonctionne une séance de cryolipolyse au Centre Celestetic

L’accueil est adorable. J’étais un peu stressée car je ne savais pas à quoi m’attendre, mais très vite, on me met à l’aise. On m’explique comment ça fonctionne et comment la séance va se dérouler. On me demande si j’ai tendance à avoir la peau qui marque; il arrive que la cryolipolyse fasse des bleus, mais que cela n’est rien de grave et que c’est en fonction des sensibilités de chacun·e.

Après un peu de papotage et d’explications détaillées, c’est parti pour la cryolipolyse! On mesure d’abord la zone qui va être traitée. Dans ce cadre, on prend les mesures de mes tours de cuisse et on observe là où il sera le mieux de placer la machine pour obtenir les meilleurs résultats. En fonction, les paramètres de refroidissement sont choisis. Personnellement, c’est l’intérieur des cuisses qui sera traité. Les poignées sont placées avec attention sur les zones choisies et on m’explique très bien comment ça va se passer. Je suis désormais parée pour une heure de traitement, dans une position qui, avouons-le, est loin d’être confortable; mais il faut ce qui faut!

Les poignées aspirent ainsi les bourrelets puis les refroidissent. La graisse est refroidie jusqu’à atteindre 15 à 10° et grâce à une machine de pointe chez Celestetic, la température est contrôlée automatiquement. On vient me voir pendant la séance pour savoir comment je vais et si tout se passe bien. L’ambiance est bienveillante, ça fait du bien!

Au bout de la séance, on retire alors les poignées, et on me donne une fiche avec des recommandations à suivre pour maximiser les résultats. « Les premiers résultats sont déjà visibles après quatre semaines. Toutefois, un délai d’au moins 2 à 3 mois est nécessaire pour apprécier pleinement les résultats définitifs. Au bout de trois mois la perte estimée de volume de la zone traitée est d’environ 20 à 30 %.
Les résultats sont plus importants en respectant un programme alimentaire équilibré avec un apport calorique négatif accompagné par l’absorption d’au moins 1,5 l d’eau/jour » précise la clinique Celestetic.

Mon avis sur ma séance de cryolipolyse au centre Celestetic

Tout d’abord, j’ai adoré le centre Celestetic, que ce soit les services proposés, l’accueil, la disponibilité, l’attention ou encore la bienveillance des personnes qui m’ont accueillie. Le centre est épuré, et on s’y sent bien. C’est un point important selon moi lorsqu’on décide de recourir à une méthode destinée à nous aider à s’aimer davantage.

Concernant la cryolipolyse, deux mois et demi après ma séance, je reconnais avoir un goût de trop peu. Si j’ai effectivement pu observer de très légers résultats, une 2ème séance est recommandée après 1 à 2 mois pour améliorer les résultats obtenus. L’idéal serait même trois séances afin d’avoir le résultat le plus optimal possible, puisque chaque séance enlève 30% de masse graisseuse. La première et la deuxième séance peuvent être espacées de 4 semaines et la dernière de 6 semaines. N’en ayant fait qu’une, à refaire, j’enchaîne avec une seconde séance afin de maximiser les résultats.

Aussi, à la fin de la séance, une fiche nous est remise avec une série de recommandations: boire beaucoup d’eau, boire du thé vert chaque jour, éviter le pain/les pâtes/les pâtisseries/les pommes de terre plusieurs fois par semaine, faire du sport... Des instructions contraignantes, mais qui permettent d’appuyer les résultats. Pour m’être tenue à la plupart (pas toutes, car très honnêtement ça me paraissait impossible... #frustration), je reconnais voir aujourd’hui une différence au niveau de mon entre-cuisses. Ce qui m’amène à une conclusion, évidente de prime abord, mais qu’il fait bon de rappeler: la cryolipolyse ne remplace pas une bonne hygiène de vie. Elle va de pair avec un mode d’alimentation sain et équilibré et une activité physique régulière. Il n’y a pas de miracle: la cryolipolyse est un plus dans le self love, et rien que pour ça, je la recommande, mais à raison de minimum deux séances, afin d’être amplement satsifait·e des résultats.

Informations pratiques

La Clinique Celestetic se situe au numéro 8 Place Jean Vanderbecken 8 à 1332 Rixensart. Une séance de cryolipolyse coûte, à prix indicatif, 249€. Plus d’infos et renseignements par ici.

DISCLAIMER: s’aimer est une tâche complexe, mais n’oubliez jamais que nous sommes tou·te·s beaux·belles, et que pour avoir un bikini body en été, tout ce dont on a besoin, c’est d’un corps, et d’un bikini! Apprendre à s’accepter se fait chacun·e d’une manière différente, et chacun·e est libre de recourir aux méthodes qu’il·elle souhaite pour y parvenir.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires