Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

FAUT QU’ON PARLE: des salons de coiffure qui communiquent des prix flous

Vous arrivez au salon de coiffure, vous demandez le prix et on vous répond “grosso modo“? Sachez que vous êtes dans vos droits et que le manque de clarté de votre coiffeur·se est répréhensible (et sanctionné pénalement pas une amende).

Prendre rendez-vous chez le coiffeur pour y changer de tête est un événement qui peut s’avérer stressant. À deux niveaux. D’abord parce qu’on a peur de regretter. Mais aussi (et surtout) parce qu’on a peur d’y laisser la moitié de notre salaire après avoir pris connaissance d’un devis un peu flou. Face à cette versatilité capillaire (on comprend et on compatit), on ne peut malheureusement rien pour vous (voici tout de même quelques précieux conseils pour survivre à une coupe de cheveux ratée). En revanche, pour vos doutes liés à une potentielle addition salée, le SPF Economie peut vous aider.

Des prix affichés de manière lisible, visible et sans ambiguïté

Dans son document intitulé Guidelines: indication des prix dans les salons de coiffure et disponible au grand public sur le web, le SPF Economie est clair à ce sujet: les salons doivent indiquer leurs prix “de manière lisible, bien visible et sans ambiguïté.“ Le·a client·e doit pouvoir en prendre connaissance de l’extérieur, avant d’entrer dans le salon de coiffure. En d’autres mots, le·a client·e ne doit pas être obligé·e de pénétrer dans le salon pour pouvoir les consulter. Or, force est de constater que de nombreux salons jouent la carte du mystère en n’affichant pas leurs tarifs de manière visible depuis la rue ou en optant pour le suspense en répondant “on verra à la fin de la prestation.“

Le fameux forfait

Dans son guide destiné aux coiffeur·se·s professionnel·les de Belgique, le SPF Economie indique que si le salon propose un forfait, il doit le faire de manière précise afin que le·a client·e comprenne, sans risque de confusion, de quoi il est question et puisse être en mesure de comparer avec d’autres salons. Ainsi, le salon est invité à détailler le contenu exact des services proposés.

Exemple concret de prix

Le service public fédéral belge informe également qu’il est interdit d’imposer un service sans informer au préalable le·a client·e. Pour illustrer ses propos, il signale qu’il n’est pas correct d’indiquer un prix “à partir de“ car il est alors impossible au client de calculer le prix total. Aussi, en ce qui concerne le prix de la coupe, il ajoute

La coupe est généralement accompagnée d’un shampoing obligatoire, ce qui implique alors un tarif total supérieur qui n’est pas renseigné. Ceci constitue une infraction à la législation économique, vu que le prix indiqué doit être le prix total à payer, en ce compris la TVA, toutes autres taxes, ainsi que le coût de tous les services à payer obligatoirement en supplément par le consommateur.

Désormais, sachez que vous pouvez exiger un devis clair et précis pour la prestation demandée. Si votre coiffeur·se refuse de vous informer en amont, c’est un·e petit·e filou·te. Notre conseil? Fuyez, vous trouverez des tas de salons de coiffure prêts à réaliser la coupe/couleur de vos rêves avec un devis clair comme de l’eau de roche.

Lire aussi

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires