Home People Chrissy Teigen rédige une lettre poignante suite à sa fausse couche

Chrissy Teigen rédige une lettre poignante suite à sa fausse couche

MIAMI BEACH, FL - FEBRUARY 17: Chrissy Teigen and John Legend attends Sports Illustrated Swimsuit 2016 - Swim BBQ VIP at 1 Hotel & Homes South Beach on February 17, 2016 in Miami Beach, Florida. (Photo by Aaron Davidson/FilmMagic)

Après les photos bouleversantes de sa fausse couche, partagées sur Instagram le 1er octobre dernier, Chrissy Teigen, la reine officieuse des réseaux sociaux, avait ressenti le besoin de s’en éloigner. Pour mieux faire son retour avec la diffusion d’une lettre poignante, publiée sur Medium.

En légende de son partage Instagram, liké à plus de deux millions de reprises à l’heure d’écrire ces lignes, l’entrepreneuse américaine confie avoir écrit cette lettre ouverte car elle n’avait aucune idée de “comment revenir dans la vraie vie”. “Alors j’ai écrit, avec l’espoir que d’une manière ou d’une autre, je pourrais passer à autre chose dès que je l’aurais posté, mais j’ai immédiatement fondu en larmes parce que ça semblait si… final. Je ne veux jamais ne plus me rappeler de Jack”. Jack, c’est ce bébé, perdu à la 20e semaine de grossesse, qui a laissé un vide immense dans le coeur de ses parents plutôt que de rejoindre la fratrie formée par Luna et Miles, les deux enfants de Chrissy Teigen et John Legend. Un drame qui touche une femme sur cinq avant la 24e semaine de grossesse, et face auquel chacun.e réagit à sa manière. Si certains parents vont se replier sur eux-même, d’autres, comme Chrissy, ont besoin d’en parler. Un choix qui lui a été reproché, parfois de manière aussi insensible qu’inacceptable.

Lire aussi: Lettre ouverte à Cyril Hanouna qui critique Chrissy Teigen et les photos de son bébé décédé

View this post on Instagram

A post shared by chrissy teigen (@chrissyteigen) on

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Une fausse-couche qui n’a pas laissé un vide, au contraire

Qu’importe les haters: dans sa lettre Medium, Chrissy tient à commencer par un “merci” à tous ceux et celles qui lui ont envoyé des marques de soutien sur les réseaux sociaux ou par la poste, et de souligner que les meilleures lettres étaient celles commençant par “Tu ne dois pas te sentir obligée de me répondre”, l’épouse de John Legend confiant n’être pas en état de le faire, et avoir culpabilisé quand elle ne répondait pas aux marques de soutien reçues. Et de raconter ce mois passé à saigner au lit, en limitant ses mouvements au strict minimum pour espérer passer le cap de la 28e semaine, et comment elle est devenue bien malgré elle une experte des couches pour adultes durant cette période. Jusqu’à ce que les saignements s’intensifient et que l’impensable devienne inévitable. “Après quelques nuits à l’hôpital, mon docteur m’a dit qu’il était temps de dire au revoir à notre bébé. J’ai d’abord pleuré un peu, avant de m’effondrer, au point qu’il a fallu me mettre un masque à oxygène”. Masque présent sur les photos publiées par Chrissy, et sur lesquelles elle a tenu également à revenir dans sa lettre. “J’avais demandé à ma mère et à John de prendre des photos, peu importe à quel point ce serait inconfortable. J’ai dû expliquer à John que j’en avais besoin et qu’il était HORS DE QUESTION que je doive le lui demander sur le moment même. Il a détesté les prendre, ça n’avait aucun sens pour lui, mais je savais que j’aurais besoin de me rappeler de ce moment toute ma vie. Et de le partager”. Quant à ceux que ça dérange?

Je ne peux pas vous dire à quel point je m’en fous que vous détestiez ces photos. À quel point je m’en fous que vous ne l’auriez pas fait à ma place. Je l’ai vécu, j’ai choisi de le faire, et ces photos sont pour les personnes qui ont vécu ça aussi ou bien qui sont curieuses de savoir à quoi ressemble cette expérience. Ces photos sont uniquement destinées aux personnes qui en ont besoin. Ce que les autres en pensent ne m’intéresse pas”.

Et d’ajouter encore qu’aujourd’hui, les cendres de son fils sont dans une boîte qui sera enterrée sous un arbre dans leur nouvelle maison, celle qu’ils avaient achetée avec une chambre supplémentaire pour lui. “Les gens disent que ce genre d’expérience creuse un trou dans votre coeur. C’est vrai, mais cet espace n’est pas vie, il est rempli d’amour pour mon fils” raconte encore Chrissy, avant de confier avoir peur qu’à cause de ce qu’elle et John ont vécus, ses proches n’osent plus partager leur joie avec elle, alors même que les ventres ronds de ses amies enceintes la remplissent de bonheur. Pour lire sa lettre dans son entièreté, rendez-vous ici.

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.