Home Mode & Beauté L’astuce de Zalando pour empêcher de renvoyer un vêtement après l’avoir porté

L’astuce de Zalando pour empêcher de renvoyer un vêtement après l’avoir porté

Face à la tendance « snap and send back » qui consiste à commander en ligne un vêtement, le porter une fois et le renvoyer, Zalando a décidé de contre-attaquer. Son astuce? Accoler une grosse étiquette sur les habits.

Une récente enquête commandée par Barclays au Royaume-Unis portant sur plus de 2000 personnes révélait que 9% des interrogés pratiquaient régulièrement la pratique du « snap and send back » soit acheter pour renvoyer. Le pire étant que la plupart des répondants ne commandaient pas un vêtement pour un évènement particulier mais tout simplement pour se prendre en photo afin d’approvisionner leur compte Instagram en #OOTD (outfit of the day).

Lire aussi: « Snap and send back », la tendance shopping qu’on n’attendait pas

Le gros problème de cette pratique (outre l’absurdité de cette quête de likes sur Instagram), c’est son coût. Pour les entreprises de vente en ligne, les retours engendrent d’importantes pertes. Zalando présentait par exemple au troisième trimestre de l’année dernière une perte d’exploitation de 38,9 millions d’euros pour la première fois en trois ans.

La solution contre les retours intempestifs

Pour empêcher ses clients de porter des vêtements et ensuite de les renvoyer, Zalando a décidé d’accrocher une (énorme) étiquette sur ceux-ci. Pour renvoyer l’une des pièces, celle-ci ne doit en aucun cas être retirée. « Do not remove this tag » est d’ailleurs écrit en grand sur l’étiquette.

Actuellement, cette solution est en phase de test à petite échelle. Dans le cas où elle serait efficace, Zalando compte bien la généraliser. Une autre mesure prise par le géant de la vente en ligne en Italie est de soumettre ses clients à des frais d’expédition de 3,5 euros pour des commandes de moins de 24,9 euros.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pauline Golomer (@styleonthefly_essylt) le

C’est terminé pour Zalando de se faire berner… 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.