Home Lifestyle Société #journalismezerosexisme, la campagne qui met à mâle les rédactions belges

#journalismezerosexisme, la campagne qui met à mâle les rédactions belges

Engagée toute l’année sur les thématiques relatives à l’égalité des sexes dans les rédactions, l’Association des Journalistes Professionnels (AJP) passe à la vitesse supérieure en mars avec sa campagne #journalismezerosexisme. Objectif: sensibiliser pour (enfin) plus d’égalité dans les rédactions belges.

Car même si, paradoxalement, les médias sont les premiers à dénoncer les inégalités, en pratique, la parité est encore loin d’y être acquise. Selon l’étude réalisée en 2018 par l’AJP en collaboration avec l’ULB et l’UMons sur les implications du statut de femme journaliste en Belgique francophone, ces dernières sont en effet confrontées à de nombreux obstacles dans la pratique de leur métier et même l’accès à ce dernier. Un métier souvent précaire, qui pose la question de la gestion de la parentalité, trop souvent laissée à charge des femmes. Des femmes qui, lorsqu’elles parviennent à se construire une carrière dans le journalisme, doivent ensuite faire face à de nombreuses discriminations de genre, entre agressions sexistes, inégalités salariales, plafond de verre, sujets limités aux rubriques lifestyle, people ou famille, sans oublier le harcèlement dont elles sont victimes.

Lire aussi: Jetée en pâture par Stéphane Pauwels, une journaliste du Vif reçoit menaces et insultes sexistes

#journalismezerosexisme (et zéro harcèlement aussi, en vous remerciant)

Un harcèlement qui se joue sur les réseaux, mais aussi au sein même des rédactions qui les emploient. Ainsi, quatre femmes journalistes sur 10 ont été victimes de harcèlement dans une rédaction. Et comme si ça ne suffisait pas, 7 femmes journalistes sur 10 disent en outre percevoir une rémunération inférieure à celle de leurs confrères.

Une situation qui ne peut plus durer et que l’AJP tient à dénoncer avec sa campagne #journalismezerosexisme, qui s’adresse tant aux rédactions qu’aux directions des médias, sans oublier les journalistes. Des journalistes définitivement pas logés à la même enseigne: d’après les chiffres de l’AJP, en Belgique, le revenu moyen net d’un journaliste homme est en moyenne de 13,6 % supérieur à celui d’une femme. Le genre d’info dont on aimerait qu’elle soit une fake news, mais contre laquelle on lutte en partageant l’initiative #journalismezerosexisme. En attendant que l’égalité des sexes fasse la Une dans les rédactions et ailleurs? On l’espère.

Lire aussi: