Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Mort - Getty

Une expérience dystopique autour de la mort débarque à Bruxelles

Manon de Meersman

On vous l’accorde: ce n’est pas le thème le plus rassurant, et pourtant, l’expérience promet bel et bien d’ouvrir nos sens.

Intitulée « La Mort Masquée », cette exposition signée Mothmeister, un duo flamand, nous invite à une expérience qui jouera avec nos sens.

Lire aussi: Un bar à cinnamon rolls vegan ouvre à Bruxelles

Le duo nous emmène « au plus près des profondeurs de son univers photographique, incluant aussi les objets, masques et parures, mais également une sélection de paysages sonores créés par le groupe industriel Dead Animal Assembly Plant. Une véritable plongée dans un conte dystopique sans commencement ni fin » peut-on lire sur le site de l’évènement.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Puisant ses racines dans le folklore, les contes féériques et funestes, ces deux âmes soeurs belges parcourent le monde en thanatouristes, à la recherche de curiosités oubliées dans les recoins les plus lugubres et isolés de la planète. Les fruits de leurs nombreuses récoltes constituent progressivement un musée privé composé d’antiquités françaises et victoriennes délabrées, de costumes de théâtre poussiéreux et autres animaux taxidermisés de toutes tailles et toutes espèces. Une collection particulière devenant la source directe de leurs inspirations, renforcées et complétées par de multiples collaborations avec des designers et artisans de tous horizons.

Oscillant entre rêve et cauchemar, l’univers macabre de Mothmeister s’inspire directement des contes des frères Grimms, mais aussi de l’iconographie religieuse et des anciens rituels sacralisant les corps des défunts.

peut-on également lire. « L’iconicité de la photographie post-mortem nourrit cet univers peuplé de personnages hybrides qui, issus de l’imaginaire des artistes, se métamorphosent à l’image du papillon de nuit, symbole même de l’ADN de Mothmeister. »

Infos pratiques

L’expo se déroule du 26.01.23 au 04.03.23 au Centre Tour à Plomb et est ouverte du lundi au samedi de 9h à 22h. Entrée libre et gratuite. Infos ici.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires