Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Fuse/Getty Images

Le Fuse ferme ses portes (mais peut-être pas définitivement)

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Véritable institution à Bruxelles, la boîte de nuit le Fuse a décidé de fermer ses portes. Les restrictions qui lui sont imposées en raison de plaintes du voisinage ne sont pas tenables. Mais que les sorteurs·ses se rassurent: cette décision pourrait ne pas être définitive. Une pétition a déjà été lancée pour que le club reprenne ses activités.

Le Fuse a annoncé la nouvelle ce jeudi 12 janvier sur son site Internet. « Après presque 29 ans d’existence, Fuse a reçu de la Région bruxelloise (Bruxelles Leefmilieu/ Bruxelles Environnement) l’ordre immédiat de jouer de la musique à 95 dB maximum et de fermer ses portes à 2h du matin. Il est impossible d’ouvrir un club dans ces circonstances, le club restera donc fermé à partir d’aujourd’hui ».

Lire aussi: AVIS AUX ÉTUDIANTS: en janvier, étudiez dans des boîtes de nuit

Tapage nocturne

L’équipe du Fuse explique que ces restrictions leur ont été imposé à cause d’un voisin habitant la maison adjacente, se plaignant du bruit de la boîte de nuit: « Bien que d’importants travaux d’isolation aient été exécutés et qu’un compromis ait été intensément travaillé, cela n’a pas résolu le problème ». Fuse a introduit un recours contre cette décision et un verdict est attendu d’ici le 25 janvier.

« Il est très regrettable qu’un club emblématique rassemblant des milliers de mélomanes et d’artistes, employant 10 personnes la semaine et 80 salariés le week-end, soit mis en péril à cause d’un voisin. Force est de constater que la fermeture du Fuse Club et des soirées qu’il organise a également un impact sur l’économie locale, le tourisme étranger et la vie culturelle bruxelloise » déplorent les gérants de la boîte de nuit, « Nous appelons les autorités régionales compétentes à revenir sur cette décision. Comme toujours, Fuse est prêt à travailler ensemble de manière constructive pour trouver une solution. Nous espérons une décision rapide et positive pour rouvrir le club techno le plus ancien de Belgique ».

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Les événements de cette semaine et de la semaine prochaine sont annulés. Tous les détenteurs·trices de billets recevront un courrier dans les prochains jours et recevront un bon d’échange.

Le Fuse n’est pas mort

Une pétition, déjà signée par plus de 15 000 personnes à l’heure d’écrire ces lignes, circule pour demander la réouverture du club via ce lien. Plusieurs personnalités politique ont également exprimé leur soutien à la boîte de nuit bruxelloise, assurant que des solutions seraient trouvées pour qu’elle ressuscite au plus vite!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires