Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Allociné

ON A VU: la seconde partie de Stranger Things saison 4

Sarah Mangeleer
Sarah Mangeleer Journaliste

La date était inscrite à notre calendrier au marqueur fluo. Après avoir dévoré les 7 premiers épisodes, on avait qu’une seule hâte: connaître la fin de la saison 4 de Stranger Things et, si on avait été hyper convaincue par le début, cette seconde partie est teintée d’un soupçon de déception.

L’épisode 8 et 9 de la saison 4 de Stranger Things (qui représentent à eux seuls presque 4 heures de visionnage) sont sortis ce samedi et évidemment, on s’était réservée toute la soirée pour les binger-watcher. Alors verdict?

Lire aussi: ON A VU: la dernière saison de Stranger Things

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Une finale en demi-teinte

Si on a adoré les retrouvailles tant espérées entre nos personnages préférés, il y a aussi eu quelques accrocs.

Tout d’abord, on a été confronté à quelques incohérences scénaristiques et il faut aussi souligner que les moyens mis en place pour « résoudre » les problèmes de l’intrigue étaient parfois un peu « too much« . Par exemple? Eleven qui a soudain un don de résurrection (heu, pardon?). Dustin qui, pour sauver un pote, réalise à un moment un saut digne d’un gymnaste professionnel auquel on n’a pas cru du tout. Il y a aussi eu une scène où 3 personnages auraient clairement eu le temps de mourir mais qui survivent miraculeusement et s’en sortent sans la moindre égratignure. Bref, on a trouvé que parfois, l’intrigue se résolvait de façon un peu miraculeuse et on a moyennement apprécié.

Un autre point qui nous a fait halluciner? Les dernières minutes de l’épisode final, quand la situation est catastrophique et que nos personnages (menacés quand même sérieusement de mort) sont tranquillement en train de se balader dans Hawkins et de flirter les uns avec les autres. Hum, et la fin du monde imminente? On en fait quoi? Bref, si la tension dramatique est présente tout le long de la saison, on a trouvé qu’au moment le plus crucial, elle s’était carrément fait la malle (et que ça n’avait aucun sens).

Au final, on a aussi eu un peu l’impression que cette saison était un « filler » pour la toute dernière qui arrivera prochainement. Pourquoi? Parce qu’au vu des évènements, presque tous les personnages (à part peut-être Eleven) reviennent à la case « départ » à la fin. Enfin, le dernier épisode durait 2h20 et honnêtement: c’était un peu (trop) long.

Les romances dont on se seraient bien passé

Un point qui nous a embêtée? La « romance » entre Steve et Nancy qui est CONSTAMMENT mentionnée durant la première partie de la saison 4 pour qu’à la fin, la possibilité retombe à l’eau comme un soufflé et qu’aucun des protagonistes concernés ne lèvent le petit doigt pour au moins en discuter. « Tout ça pour ça? »: c’est clairement ce qu’on s’est dit plusieurs fois durant les 2 derniers épisodes.

Autre romance qui pose problème? Celle entre Robin et un autre personnage féminin qui nous a semblé totalement superflue. Attention, est-ce qu’on est heureuse que Robin ait un love interest? Of course! Mais la relation est tellement peut explorée et si rapide qu’on a comme un goût de trop peu et surtout: de totalement inutile. On a envie d’hurler: donnez à Robin une romance digne de ce nom, ou abstenez-vous !

Ce qu’on a aimé?

Il faut mentionner la performance absolument incroyable de Noah Schnapp qui interprète Will. Toute la saison laissait planer qu’il rencontrait des difficultés et il les dévoile (à moitié) à son ami Mike lors d’une scène en voiture tout simplement poignante. On a été bluffée!

Enfin, la toile était en ébulition ces dernières semaines à cause des rumeurs de la mort d’un personnage important dans les deux derniers épisodes de la série. Si on ne va pas vous dévoiler lequel (parce qu’on ne vous ferait pas l’affront de vous spoiler votre série préférée), sachez simplement que le moment était poignant et qu’on a même versé une petite larme. Le petit bémol? Le fait que si ce personnage ne s’était pas sacrifié, le résultat de l’histoire aurait été parfaitement le même (sérieusement, réfléchissez bien et vous verrez que rien n’aurait changé) du coup: on est un peu traumatisée (et saoulée) par sa mort.

Conclusion?

Bref, cette fin de saison explosive contenait du bien et du moins bien mais on a quand même passé une super soirée à mater les derniers épisodes. La saison 4 a clairement relevé le niveau et les enjeux et demeure un must-see pour les fans de la série. Une chose est certaine: on sera là pour la saison finale!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires