Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Flair Book Club : « Les cœurs insolents », une BD magnifique sur l’adolescence féminine

Justine Rossius

On avait hâte de découvrir le roman graphique de l’autrice Ovidie, illustré par Audrey Lainé: des jolis dessins pour traiter d’un sujet passionnant et touchant, celui de l’adolescence lorsqu’on est une fille.

Le résumé

Dans Les cœurs insolents, on rentre dans la tête d’Ovidie, maman de Capucine, une ado de 15 ans. En regardant sa fille rentrer dans cette période si particulière d’une vie, elle se replonge dans sa jeunesse : celle de la classe moyenne et de la France pavillonnaire des années 90. Un univers a priori sans vague et une période souvent idéalisée et prétendument sécurisée, car sans portable ni réseaux sociaux et donc pas de risques de harcèlements online ou de revenge porn. Pourtant, à cette époque, la question du consentement n’était jamais abordée. Avant l’ère #MeToo, le sexisme allait bon train sans être questionné. Par le biais de flashbacks, Ovidie revisite son adolescence et ses premiers émois et violences sexistes, en espérant que le monde ait évolué pour sa fille.

Et en 3 mots-clés?

#adolescence

#féminisme

#parentalité

Pourquoi on a aimé?

Parce qu’il s’agit d’un sujet peu souvent abordé : à quoi ressemblait le quotidien des adolescent·e·s des années 90 ? Celleux qui vivaient à une époque où le consentement n’était encore abordé nulle part, ou même ce mot était inconnu. Une époque où la misogynie était tue. Aussi, cette jeunesse n’avait, comme l’explique l’héroïne, aucune représentation de femmes lesbiennes par exemple. On était encore loin d’Angele ou de #MeToo : on rentrait dans les cases et on se taisait. Si l’héroïne s’inquiète pour sa fille et les situations qu’elle devra sans doute affronter dans sa vie de jeune ado’, elle remarque — et nous le fait remarquer par la même occasion — que les choses évoluent et que les efforts féministes sont loin d’être vain. Un constat optimiste qui donne le courage de se battre encore !

On a aussi aimé l’originalité du scénario: l’auteure fait dialoguer deux époques (la sienne et celle de sa fille) pour souligner les points communs mais aussi les différences. Âgée d’une quarantaine d’année, l’héroïne se glisse dans son ancienne vie avec son recul.

Ça va plaire à qui?

Principalement, aux mamans ou futures mamans, qui se questionnent sur leur parentalité, et sur le monde dans lequel vit leur enfant. Les amateur•trices de romans graphiques aussi, puisque celui-ci est particulièrement réussi et se lit d’une traite.

Les cœurs insolents, d’Ovidie et Audrey Lainé ed. Marabout.

Lisez aussi dans le Flair Book Club:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires