Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Edward Berthelot/Getty Images

« C’était une personne à qui je faisais confiance »: Bilal Hassani se confie sur le viol qu’il a subi

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Le chanteur Bilal Hassani a révélé lors de son passage dans l’émission « Sept à Huit » avoir été victime de viol il y a trois ans, par une personne de son entourage.

Artiste au succès fulgurant, Bilal Hassani est connu pour ses chansons, son nouveau poste de juré dans la version française de « Danse avec les stars », son passage à l’Eurovision où il a représenté la France en 2019 ainsi que pour ses nombreuses prises de paroles sur le harcèlement scolaire qu’il a lui-même subi plus jeune. Mais ce dimanche 11 septembre, lors de son passage dans l’émission télévisée « Sept à Huit », le jeune homme de 23 ans s’est confié sur un sujet qu’il n’avait encore jamais abordé. Il y révèle avoir été victime d’un viol il y a trois ans alors qu’il rentrait d’une soirée avec un ami. Il raconte : « On est parti en soirée. Je suis rentré de cette soirée avec lui. J’avais bu deux, trois verres. Mais, je ne ressentais pas ce qu’on ressent quand on boit deux trois verres… J’étais clairement sous l’influence d’une substance que je n’avais pas voulu prendre. » Bilal Hassani précise : 

C’était une personne de mon cercle, quelqu’un à qui je faisais confiance. 

Lire aussi : Bilal Hassani lance « Two Spirits », une collection de vêtements non-genrés

Un témoignage qui rappelle que les agresseurs ne sont pas toujours des inconnus, mais parfois bel et bien des personnes proches. Le chanteur poursuit : « J’ai commencé à avoir des « black out« , des moments où je n’avais plus la mémoire. Je me réveillais, et il se passait ce qui peut se traduire comme une agression sexuelle. C’était un viol. Je me suis réveillé le lendemain matin. Et il était dans mon lit, je ne comprenais pas pourquoi. Je me suis dit : « Ne pose pas de questions, ne dis rien, avance, passe à autre chose ».» Depuis ce jour, Bilal Hassani n’a jamais souhaité s’exprimer publiquement sur ce qui lui était arrivé, un choix sur lequel la journaliste Audrey Crespo-Mara l’a interrogé, lui demandant pourquoi il n’avait pas porté plainte. Il répond : « Je ne pouvais pas en parler en public. Et là, c’est la seule fois où je vais le faire. Je n’avais pas envie de donner une nouvelle corde pour nourrir la haine que je reçois. En fait, si j’avais porté plainte, ça se serait su assez vite, et ce serait devenu LE sujet.» En effet, la star fait l’objet de nombreuses insultes et de cyberharcèlement en raison de son homosexualité et de son style vestimentaire, des vagues de haine qu’il n’a pas souhaité accentuer en partageant ce récit. Aujourd’hui, il se confie publiquement et revient sur des souvenirs très douloureux, afin de sensibiliser l’opinion publique. 

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires