Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

BABYSTORY: Sarah a accouché dans l’eau

Du désir d’enfant à la maternité, mettre un petit être au monde peut parfois s’apparenter à des montagnes russes. Sarah, 29 ans, a choisi d’accoucher dans un bain dans une maison de naissance. Sa fille Ophélia est née sous l’eau. Quatre heures après, toute la famille est rentrée à la maison.

« Mon compagnon et moi voulions organiser un grand voyage ensemble avant de fonder une famille. Le Coronavirus a changé nos plans, nous avons donc décidé d’essayer d’avoir un enfant et je suis tombée enceinte rapidement » explique Sarah.

Premières nausées

« J’ai été malade pendant les dix-sept premières semaines de grossesse! Ma sœur m’a avoué que je n’étais qu’une ombre de moi-même à cette période-là. Je passais de mon lit au canapé, et vice versa. Je prenais des médicaments pour que ça soit un peu plus vivable, mais je ne garde pas de bons souvenirs de ce premier trimestre. Lorsque les nausées ont progressivement disparu, j’ai commencé à ressentir des douleurs dans mon bassin. En bref : j’étais contente quand ces neuf mois étaient derrière moi (rires). »

L’annonce aux proches

« Un de mes meilleurs souvenirs: l’annonce de ma grossesse à ma famille. Mes sœurs ont compris assez rapidement. J’ai commandé un mocktail lors d’une soirée cocktail et le franc est tombé (rires). D’ailleurs, j’ai demandé à l’une d’elles de devenir marraine. Le frère de mon mari est le parrain. Il a un handicap mental et vit avec nous depuis quatre ans. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons trouvé qu’il était la bonne personne pour ce rôle. J’ai annoncé que j’étais enceinte à mes parents à Noël. Ma maman collectionne les crèches et nous lui en avons acheté une et nous avons placé un message à la place de Jésus qui disait : « Prévu en août 2021″. Elle était très émue! ».

Ambiance cocooning

« Je souhaitais vraiment accoucher dans une maison de naissance pour donner la vie dans une atmosphère chaleureuse, sous la supervision d’une sage-femme et d’un médecin. Après la naissance, il est possible de rester une journée ou de rentrer chez soi immédiatement, c’est aux parents de décider. Nous en avons visité une et j’ai tout de suite senti que c’est là que je voulais accoucher. L’équipe a suivi ma grossesse jusqu’à l’accouchement. Quand j’étais enceinte de 39 semaines, j’ai soudainement ressenti des douleurs à l’estomac le matin. Quelques heures plus tard, ma poche des eaux s’est rompue. La sage-femme de garde est venue me voir et elle a décidé de m’emmener à la maison de naissance ».

Tout oublié

« En maison de naissance, la péridurale n’est pas autorisée. Donc, c’était vraiment douloureux! Je suis restée dans un bain pendant tout l’accouchement. La chaleur et l’eau rendaient les contractions beaucoup supportable. Notre fille est née sous l’eau. Elle s’est immédiatement sentie bien dans l’eau et a tournoyé un peu avant que la sage-femme ne la place sur ma poitrine. C’était un moment merveilleux! Ça peut paraître cliché, mais j’ai immédiatement oublié toute la douleur quand je l’ai vue. J’ai pris une douche, nous avons mangé des spaghettis ensemble dans la maison de naissance, puis nous avons décidé de rentrer à la maison. Quatre heures après l’accouchement, j’étais de retour dans mon lit, avec notre petite chérie près de moi. Beaucoup de gens trouvent ça étrange, mais je suis très heureuse d’avoir choisi cette formule ».

Boum boum

« Nous avons choisi le prénom d’Ophélia parce que nous l’adorons tous les deux. Son deuxième prénom est Liesbeth, comme sa marraine. Les premiers jours à trois furent très calmes, nous étions chez nous, dans notre petit cocon. La sage-femme passait tous les jours pour vérifier comment nous allions et pour donner quelques conseils concernant l’allaitement, qui était un peu compliqué au début. Il m’a fallu un certain temps avant de réaliser que j’étais devenue maman. Depuis sa naissance, je regarde toujours ma fille avec admiration. L’amour que je ressens pour elle prend des proportions jamais ressenties auparavant. Elle est tout pour moi! »

« Mon coeur fond quand je vois mon mari s’occuper de notre fille et la prendre dans ses bras. C’est un papa gâteau qui serait prêt à tout pour Ophélia. La chose la moins amusante dans le fait d’être maman, c’est le manque de sommeil. Heureusement, on s’en sort encore bien. Et si elle nous réveille la nuit, c’est déjà oublié le matin quand je la vois sourire! ».

38 semaines de grossesse

38 semaines de grossesse

38 semaines de grossesse

L’accouchement dans l’eau

L'accouchement dans l'eau

L’accouchement dans l’eau

Cadeaux de naissance

Cadeaux de naissance

Cadeaux de naissance

4 générations de femmes

4 générations de femmes

4 générations de femmes

Avec notre chienne Odette

Avec notre chienne Odette

Avec notre chienne Odette

Dans le berceau de famille

Dans le berceau de famille

Dans le berceau de famille

L’allaitement

L'allaitement

L’allaitement

Ophelia à 6 semaines

Ophelia à 6 semaines

Ophelia à 6 semaines

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires