Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Singapour homosexualité - Getty

Singapour dépénalise l’homosexualité

Manon de Meersman

À Singapour, une loi pénalisant les rapports sexuels entre hommes existait depuis des années. Bien qu’elle n’était plus d’application, elle vient finalement d’être abolie.

La loi en question prévoyait une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement. Ce mardi, le Parlement de Singapour a décidé de révoquer cette loi qui datait de l’époque de la colonisation britannique et qui était vivement critiquée pour son caractère discriminant et stigmatisant pour la communauté LGBTQIA+.

Lire aussi: La Belgique interdit officiellement les thérapies de conversion

Un combat de longue haleine

S’il s’agit d’une bonne nouvelle, celle-ci est malgré tout accompagnée d’une bad news... En effet, le Parlement en a également profité pour modifier la Constitution en précisant que le mariage était uniquement l’union d’un homme et d’une femme. En ce sens, les couples de même sexe n’ont pas le droit de se marier. Un paradoxe complet avec la décision prise pour dépénaliser l’homosexualité qui vient vient rappeler à quel point la communauté LGBTQIA+ fait face à de terribles inégalités dans diverses sphères de leur vie au quotidien dans le monde entier. Pour rappel, si l’homosexualité est entièrement acceptée dans de nombreux pays, elle reste cependant interdite et réprimée dans une série d’autres.

En effet, 69 pays sur 193 interdisent encore aujourd’hui l’homosexualité. « La loi y prévoit des sanctions où les juges y prononcent des peines à l’encontre des gays et lesbiennes. Dans onze pays, les relations homosexuelles sont passibles de la peine de mort » rappelle ainsi l’Observatoire des inégalités.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires