https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Les jeunes femmes inversent l’ordre du traditionnel « Etudes-CDI-mariage-bébé »

Kathleen Wuyard

Vous connaissez la rengaine: d’abord on fait ses études, puis on trouve un boulot stable, quelque part entre les deux on s’arrange pour rencontrer l’amour de sa vie et on enchaîne sur maison/mariage (interchangeables) et bébé. Sauf que les jeunes femmes ne suivent plus cet ordre établi par on-ne-sait-qui, et c’est tant mieux.


Bien que les injonctions sociétales au couple, à la propriété ou à la parentalité restent très fortes, les femmes d’aujourd’hui osent se libérer du carcan social, progressivement du moins. D’après une étude de l’université Johns Hopkins, qui vient d’être publiée dans la revue « Proceedings of the National Academy of Science » et a aussitôt été repérée par l’AFP, les femmes âgées d’une trentaine d’années seraient plus promptes à faire un bébé après leurs études plutôt que de dire « oui » à leur partenaire.

Les femmes repoussent l’échéance


D’après l’étude, qui compile les résultats de trois études consacrées au sujet entre 2014 et 2016, près d’un tiers (entre 18 et 27%) des femmes diplômées âgées aujourd’hui d’une trentaine d’années n’étaient pas mariées au moment de la naissance de leur premier enfant. Une tendance qu’un des sociologues en charge de l’étude, Andrew Cherlin, explique notamment par des considérations financières, soulignant que de plus en plus de jeunes couples repoussent leur mariage jusqu’à avoir atteint une certaine sécurité financière. C’est votre cas, mais vous aimeriez accélérer le procédé?

On vous partage nos bons plans ici: 


Et pour les jeunes parents qui nous lisent: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires