Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Lloyd Fox/The Baltimore Sun/Tribune News Service via Getty Images

USA : un homme condamné à perpétuité va voir son dossier réexaminé grâce à l’enquête d’un podcast

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Détenu pendant 23 ans, Adnan Syed avait été condamné à perpétuité aux Etats-Unis après avoir été jugé coupable du meurtre de son ex-petite amie. Suite à une contre-enquête menée par le podcast « Serial », ainsi que de nouveaux éléments découverts, l’affaire va être réexaminée.

L’histoire est digne d’une série télévisée, mais elle est bel et bien réelle. En 2000, Adnan Syed, âgé de 17 ans, avait été jugé coupable du meurtre de Hae Min Lee, son ex-petite amie de 18 ans retrouvée morte dans un parc de Baltimore. Le jeune homme avait été condamné à la prison à perpétuité. Mais après 23 ans derrière les barreaux, l’affaire qui concerne Adnan Syed vient d’être réouverte. Ayant toujours nié les faits, Adnan Syed avait été l’objet d’une contre-enquête menée par plusieurs journalistes du podcast « Serial ». Une saison entière avait été dédiée à l’affaire à travers douze épisodes qui avaient rencontré un franc succès au point d’être adaptés en un documentaire par HBO en 2019. Selon l’investigation menée par l’équipe de « Serial », l’avocate de l’accusé n’aurait pas tirer profit d’une expertise de téléphonie mobile qui était pourtant un élément en faveur d’Adnan Syed, tout comme un témoignage qui lui fournissait un potentiel alibi.

Lire aussi : Flair Book Club: 5 sagas d’enquêtes si vous avez lu tout Camilla Läckberg et Fred Vargas

Une enquête réouverte

Suite à la diffusion du podcast « Serial », il avait été avéré par la Cour suprême du Maryland que l’avocate d’Adnan Syed avait omis certains éléments qui auraient pu jouer en faveur de son client. Mais estimant que cela n’aurait pas suffi à modifier le verdict, la cour n’avait pas exigé un nouveau procès. Il a donc fallu attendre 2022 pour que la procureure de Baltimore, Marilyn Mosby dépose une requête afin de faire annuler le verdict. Elle a affirmé que des doutes existaient sur la culpabilité d’Adnan Syed et que « deux suspects alternatifs » avaient été découverts, pistes qui n’avaient pas été pleinement exploitées lors du procès et dont la défense n’avait pas eu connaissance avant. En raison de ces éléments, elle a demandé la remise en liberté de l’accusé. Une demande qui a été validée par une magistrate.

Dans l’intérêt de la justice et de l’équité, la motion [du parquet] est acceptée et l’accusé va être libéré et équipé d’un bracelet électronique.

a déclaré la magistrate. Malgré cette remise en liberté après 23 ans de détention, Adnan Syed n’est « pas encore déclaré innocent » comme l’a expliqué la procureure. Des résultats d’analyse ADN complémentaires sont attendus avant que la justice ne décide d’organiser un nouveau procès ou d’abandonner les poursuites à son encontre. Dans les deux cas, l’enquête se poursuivra afin de déterminer qui est l’auteur de ce meurtre, « pour assurer que la famille de Hae Min Lee connaisse avec certitude le coupable », a rappelé la procureure.

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires