Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Flair Book Club Enquêtes Rentrée Littéraire 2020 DR

Flair Book Club: les 5 enquêtes haletantes de la rentrée

Kathleen Wuyard

Entre les températures qui chutent et les journées qui raccourcissent, l’automne est la saison parfaite pour se plonger dans un roman haletant. Ça tombe bien: la rentrée littéraire n’a pas été avare en enquêtes palpitantes.

La preuve par cinq avec ces romans qu’on a dévorés et qu’on vous conseille d’ajouter à votre pile à lire sans tarder. Oui, même si elle est déjà plus haute que votre table de chevet: les livres c’est la vie. À vos librairies, ou plutôt, à vos enquêtes!

« Les filles mortes ne sont pas aussi jolies » – Elizabeth Little

Le résumé : Au départ, elle n’a rien d’une enquêtrice. Timide, un brin asociale, elle s’efforce d’éviter les ennuis. Marissa Dahl est surtout une étonnante monteuse de films. Engagée sur un long métrage dont le tournage a lieu sur Kickout Island, elle fait la connaissance du metteur en scène Tony Rees, réputé pour son comportement tyrannique. Très vite, elle comprend que quelque chose ne tourne pas rond : une atmosphère de secrets et de paranoïa, des acteurs persécutés... Le film reconstitue une histoire vraie, celle du meurtre non élucidé, vingt ans plus tôt, de Caitlyn Kelly. Pourquoi un tel projet ? Marissa n’en sait pas assez. Elle veut en savoir plus, bientôt elle en saura trop. Alors, il sera trop tard pour revenir en arrière...

Pourquoi on a aimé? Carrément captivant, ce roman au format pratique à souhait pour lire au lit/dans le métro/en boule dans le canapé/... réussit le pari de nous maintenir en haleine tout en nous en apprenant plus sur les coulisses (parfois impitoyables) du cinéma. Vous avez aimé la série « Hollywood » ou « Le Dahlia Noir »? Vous allez kiffer.

« La mort d’une sirène » – Rydahl & Kazinski

Le résumé: Copenhague, 1834. Le corps mutilé d’une jeune prostituée est retrouvé dans le port. La soeur de la victime croit pouvoir immédiatement désigner le tueur : Hans Christian Andersen, jeune écrivain en devenir qu’elle a vu quitter la maison de passe la veille. Ravie de tenir un coupable, la police le jette en cellule dans l’attente de son exécution programmée. Mais grâce à ses relations, Hans Christian obtient d’être libéré pour trois jours, durant lesquels il devra mener ses propres investigations et livrer le véritable meurtrier aux autorités. Sa quête de la vérité le conduira dans les dédales d’une ville ravagée par la pauvreté, les tensions sociales, la corruption et les crimes sordides...

Nos enquêtes coup de coeur de la rentrée littéraire

Pourquoi on a aimé? Rien de tel qu’un thriller historique bien ficelé pour happer dès les premières pages et ne pas nous relâcher avant d’avoir fini le livre. Ici, on se prend de passion pour la prémisse haletante du livre: et si la célèbre petite sirène était née d’un bain de sang? Un twist encore plus macabre sur le sombre conte qui a inspiré Walt Disney.

« Le Stradivarius de Goebbels » – Yoann Iacono

Le résumé: Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l’Allemagne nazie et l’Empire du Japon. Le violon a été spolié à Lazare Braun, un musicien juif assasiné par les nazis. Nejiko n’arrive d’abord pas à se servir de l’instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante. Après-guerre, Félix Sitterlin, le narrateur, musicien de la brigade de musique des Gardiens de la Paix de Paris est chargé par les autorités de la France Libre de reconstituer l’histoire du Stradivarius confisqué. Il rencontre Nejiko qui lui confie son journal intime.

Nos enquêtes coup de coeur de la rentrée littéraire

Pourquoi on a aimé? Comment assurer qu’une enquête soit encore plus captivante? En la basant sur une histoire vraie, pour que chaque rebondissement soit encore plus palpitant. Résultat de trois ans d’enquête minutieuse, ce roman passionnant offre un nouvel éclairage sur une des pages les plus sombres de notre Histoire et on le lit d’une traite.

« Brasier, héritage et coup du sort » – Ann Granger

Le résumé: Dans la froide lumière de l’aube, un cadavre est retrouvé enterré dans les restes fumants d’un manoir des Cotswolds incendié. La Key House est restée vide pendant des années, mais son propriétaire, Gervase Crown, aurait été vu à Weston St Ambrose avant l’incendie. Alors que l’inspecteur Jess Campbell et le surintendant Ian Carter commencent leur enquête, il devient évident que Gervase n’était pas le plus populaire à l’époque et son retour réveille de vieux souvenirs, qui ne sont pas tous bons. Mais les propres souvenirs de Gervase sur sa maison familiale ne sont pas heureux. Assez malheureux pour lui donner envie de la détruire. Pourrait-il être responsable de l’incendie et de la mort tragique qui a suivi, ou était-il en fait la cible visée ? S’il était destiné à être la victime, le tueur va-t-il réessayer ? Sinon, qui est l’homme mort dans les ruines incendiées ?

Nos enquêtes coup de coeur de la rentrée littéraire

Pourquoi on a aimé? Parce que si on ne lit pas de cosy crime en automne, alors quand?! Blague à part, comme les deux enquêtes précédentes signées Ann Granger, ce roman à la fois douillet et palpitant nous emmène jouer aux détectives dans la jolie campagne anglaise et on apprécie d’avoir le suspense sans le gore.

« L’homme-miroir » – Lars Kepler

Le résumé: Une écolière se fait brutalement enlever et se retrouve, avec d’autres filles, dans une ancienne ferme d’élevage de visons perdue dans une forêt truffée de pièges à loup. Elles sont bien gardées : Grand-Mère est là pour veiller sur elles. Et elle n’hésite pas à sortir la scie pour les empêcher de s’égarer. Cinq ans plus tard, le corps d’une jeune fille est retrouvé pendu sur une aire de jeux dans le centre de Stockholm. Quand le seul témoin potentiel s’avère être dans l’incapacité de les aider – souffrant lui-même de graves troubles psychiatriques – Joona Linna décide de faire appel à son vieil ami, l’hypnotiseur Erik Maria Bark.

Nos enquêtes coup de coeur de la rentrée littéraire

Pourquoi on a aimé? Parce que depuis la parution de la série Millenium chez l’éditeur d’Arles, on a développé une véritable addiction aux polars suédois, et le dernier roman de Lars Kepler ne déçoit pas. Ici, pour le coup, les âmes sensibles frissonneront à la lecture de certaines pages, mais celles et ceux qui ont adoré « Le Prédicateur » de Camilla Läckberg se délecteront des similitudes entre les deux enquêtes. Et seront probablement tout aussi surpris lorsque le ou les coupables seront révélés...

Encore plus de lecture? Par ici l’inspi’:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires