Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Voici les 5 romans les plus attendus de la rentrée littéraire

Kathleen Wuyard


Autant la fin des vacances est déprimante, autant la rentrée littéraire est une source de réjouissances chaque année pour tout qui aime lire.


Cet automne, entre histoires vraies, retour de grands noms de la littérature et buzz, gros plan sur les 5 romans les plus attendus selon les libraires et les plateformes de vente de livres en ligne.

« Premier sang » – Amélie Nothomb

« Premier sang » – Amélie Nothomb

« ‘Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre’ rappelle en
quatrième de couverture l’auteure belge, qui raconte ici la vie de
son père, Patrick, sous forme d’un conte. L’occasion pour elle de
rendre hommage à son père, bien sûr, mais aussi à un héros de
l’ombre, Patrick Nothomb ayant mené une carrière de diplomate qui
l’a notamment vu pris en otage dans ce qui était alors le Congo
belge ». Frédéric Beigbeder lui-même a qualifié le livre
d’ »éblouissant ».

« Au printemps des monstres » – Philippe Jaenada

« Au printemps des monstres » – Philippe Jaenada

« Ce n’est pas de la tarte à résumer, cette histoire. Il faut
procéder calmement. C’est une histoire vraie, comme on dit. Un
garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964.
Luc Taron. (Si vous préférez la découvrir dans le livre,
l’histoire, ne lisez pas la suite: stop !) On retrouve son corps le
lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans
raison apparente. Pendant plus d’un mois, un enragé inonde les
médias et la police de lettres de revendication démentes, signées
« L’Étrangleur » ; il adresse même aux parents de l’enfant,
horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin
arrêté. C’est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le
meurtre, il est incarcéré et mis à l’écart de la société pour le
reste de sa vie. Fin de l’histoire. Mais bien sûr, si c’était aussi
simple, je n’aurais pas passé quatre ans à écrire ce gros machin
(je ne suis pas fou). Dans cette société naissante qui deviendra la
nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque,
ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu’on
savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les
monstres ne sont pas souvent ceux qu’on désigne ».

« Klara et le soleil » – Kazuo Ishiguro

« Klara et le soleil » – Kazuo Ishiguro

« Klara est une AA, une amie artificielle, un robot de pointe
ultraperformant créé spécialement pour tenir compagnie aux enfants
et aux adolescents. Dotée d’un extraordinaire talent d’observation,
derrière la vitrine du magasin où elle se trouve, elle profite des
rayons bienfaisants du soleil et étudie le comportement des
passants. Tout en nourrissant l’espoir qu’un jour, l’un d’eux entre
et vienne la choisir. Mais lorsque l’occasion se présente enfin,
elle est mise en garde: mieux vaut ne pas trop compter sur les
promesses des humains ».

« Seule en sa demeure » – Cécile Coulon

« Seule en sa demeure » – Cécile Coulon

« Le domaine Marchère lui apparaîtrait comme un paysage après la
brume. Jamais elle n’aurait vu un lieu pareil, jamais elle n’aurait
pensé y vivre.  » C’est un mariage arrangé comme il en existait tant
au XIXe siècle. À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid d’un
riche propriétaire du Jura. Mais très vite, elle se heurte à ses
silences et découvre avec effroi que sa première épouse est morte
peu de temps après les noces. Tout devient menaçant, les murs
hantés, les cris d’oiseaux la nuit, l’emprise d’Henria la servante.
Jusqu’au jour où apparaît Émeline. Le domaine se transforme alors
en un théâtre de non-dits, de désirs et de secrets enchâssés,  » car
ici les âmes enterrent leurs fautes sous les feuilles et les
branches, dans la terre et les ronces, et cela pour des siècles ».

« Marilou est partout » – Sarah Elaine Smith

« Marilou est partout » – Sarah Elaine Smith

« Élevée au cœur de la Pennsylvanie rurale, coincée avec ses deux
frères, ses gros chiens, et une mère qui disparaît des mois durant,
Cindy ne sait rien du rêve américain. Jusqu’à cet été où Jude
Vanderjohn, surnommée Marilou, une belle et riche adolescente qui
l’a toujours fascinée, est portée disparue. Peu à peu, Cindy se
rapproche de la mère de la jeune fille, Bernadette, que la douleur
a rendue folle. Et l’impensable se produise : un soir, Bernadette
prend Cindy pour sa fille.  N’est-ce pas l’occasion rêvée pour
la jeune fille d’échapper à une vie médiocre ? Mais alors que
l’enquête sur la disparition de Jude progresse, combien de temps le
fragile édifice de l’illusion peut-il tenir ? ».



Envie d’encore plus de lectures? 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires