Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© "Dévorer les ténèbres" 10 18 Flair Book Club DR

Flair Book Club: « Dévorer les ténèbres », l’enquête sur l’histoire vraie de la disparue de Tokyo

Kathleen Wuyard

Avec « Dévorer les ténèbres », Richard Lloyd Parry signe une enquête palpitante au Japon, avec un twist qui rend l’histoire encore plus addictive: sa « disparue de Tokyo » a vraiment existé, et c’est sur ses traces qu’il se lance entre industrie du sexe, justice corrompue et mystérieux millionaire.

Le résumé


Lucie Blackman a 21 ans en cet été 2000. Elle vit à Tokyo depuis quelques mois et travaille dans un bar à hôtesses pour éponger ses dettes. Le 1er juillet, elle disparaît sans laisser de traces. Ses parents lancent alors une vaste campagne de mobilisation pour la retrouver. Mais l’enquête des autorités japonaises est bien vite sujette à caution. Veut-on vraiment savoir ce qu’il s’est passé?

Journaliste, Richard Lloyd Parry se passionne pour l’affaire et cette ville hantée par le mal, aussi fascinante qu’effrayante. Il s’immerge dans le Tokyo interlope, où se confrontent industrie du sexe et système judiciaire sidérant. Au coeur de cette toile invraisemblable, un mystérieux millionnaire émerge du fond des ténèbres.

Pourquoi on a aimé?


Difficile de ne pas se prendre de passion dès les premières pages pour le destin tragique de Lucie Blackman, dont les mauvais choix auraient pu être les nôtres: à 21 ans, qui a vraiment conscience du danger qui rôde? Racontée comme un roman policier, l’affaire bénéficie de tout le talent journalistique de Richard Lloyd Parry, qui réussit à la fois à retranscrire l’émotion des proches de Lucie et la complexité du dossier, sans jamais rendre la lecture pesante pour autant.

En ces temps compliqués, s’évader durant 552 pages à Tokyo, dans les méandres du système judiciaire poussiéreux et des bas-fonds de la ville, offre une pause bienvenue à l’ennui du (re-)reconfinement. Si vous n’aviez jamais entendu parler de l’affaire avant de plonger dans la lecture du livre, préparez-vous à ce que le souvenir de Lucie et de son sourire solaire vous accompagne longtemps.

Et en 3 mots-clés?


#Tokyo

#Suspense

#Truecrime

À qui « Dévorer les ténèbres » va plaire?


Tout qui se passionne pour le true crime va adorer ce livre décrit avec justesse par « Le Point » comme « un roman policier, mais en pire puisque tout est vrai ». Les aficionados du Japon auront le plaisir de se balader dans la capitale au gré des pages tandis que celles et ceux qui raffolent de romans policiers apprécieront particulièrement le suspense soutenu de « Dévorer les ténèbres ». Si ce livre vous a plu, vous adorerez également « Tokyo Vice » de Jake Adelstein, plongée étourdissante d’un journaliste américain dans le milieu de la police tokyoïte.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires