Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Cette façade d’Istanbul couverte de chaussures dénonce les féminicides

Kathleen Wuyard

Avec ses 440 paires d’escarpins méticuleusement accrochées, la façade d’un building d’Istanbul ressemble à une installation artistique délicieusement féminine. Sauf que la réalité est plus sombre, puisque ces souliers symbolisent des femmes assassinées et visent à dénoncer les féminicides qui déchirent le pays.


En 2018, 440 femmes ont été assassinées en Turquie. Des victimes auxquelles l’artiste turc Vahit Tuna a choisi de rendre hommage en accrochant symboliquement 440 paires de chaussures à talons hauts à la façade d’un immeuble stanbouliote. Une oeuvre à la symbolique forte, puisque pour la réaliser, l’artiste s’est inspiré d’une tradition ancestrale qui veut qu’on place les chaussures d’une personne décédée devant la porte de sa maison. Ici, vu l’ampleur, il aura fallu recouvrir tout un immeuble; pas moins de 260 mètres carrés de chaussures pour dénoncer l’inacceptable.

 

View this post on Instagram


 

A post shared by Yeşim Ayan (@yesimayanofficial) on


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Car la situation est particulièrement critique en Turquie: ainsi que le rappelle un rapport récent diffusé par la plateforme « We Will Stop Feminicide », rien qu’en août 2019, 49 femmes ont été assassinées par des hommes en Turquie. « Nous voulions que tous les passants qui circulent aux alentours puissent voir l’installation. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas voulu accueillir l’exposition dans une zone fermée » a expliqué Vahit Tuna. Pour qui le choix des talons a été une évidence: « les talons sont un signe d’indépendance et de défi, mêlant féminisme et pouvoir ». Si vous vous rendez à Istanbul et que vous voulez admirer cette oeuvre percutante, sachez qu’elle se trouve sur la façade du bâtiment Yanköşe, qui accueille une fondation d’art à but non lucratif, et qu’elle restera visible pendant 6 mois.

Lire aussi: 


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires