Home Lifestyle Mexique: portrait de six femmes qui se battent pour les milliers de...

Mexique: portrait de six femmes qui se battent pour les milliers de victimes de féminicides dans leur pays

féminicide
Youtube - Univision Noticias

Chaque année, au Mexique, elles sont des centaines à mourir parce qu’elles sont femmes. Des crimes qui demeurent impunis dans 95% des cas, par passivité de la police locale. Pour honorer la mémoire des victimes et rompre avec ce cercle meurtrier, nombreuses sont celles qui aujourd’hui se dressent pour protéger leurs sœurs des féminicides. Portrait de six femmes qui luttent contre la violence du silence.

Féminicide. Meurtre d’une ou plusieurs femmes en raison de leur condition féminine. Un terme qui trouve un terrifiant écho dans la situation que vivent les Mexicaines. On estime que chaque jour, 7 femmes sont assassinées dans le pays. Et seuls 24% des cas entraînent une enquête. Si la petite Lupita, 4 ans, a ainsi été sauvagement tuée 2017, une majorité d’entre elles ont entre 16 et 35 ans. Pour dénoncer ces assassinats de masse et les tombes roses qui se multiplient sans fin, des militantes se regroupent et lancent la guerre que l’état se refuse à mener.

Investiguer plus loin

Frida Fuerrera, ancienne victime de violences conjugales, ayant une formation en psychologie, se bat chaque jour pour dénoncer et recenser les féminicides de son pays, via une base de données. Elle y sélectionne des cas particulièrement interpellants ou des affaires oubliées et mène sa propre enquête, n’hésitant pas à se rendre sur les scènes de crime et à contacter les autorités. Son travail a déjà permis de mettre en lumière plus deux 200 affaires.

Photo: Paulina Munive – Vice.com

Réecrire l’histoire

L’historienne Julia Tuñón Pablos démontre à travers ses ouvrages l’importance des femmes dans la société mexicaine, prouvant leur contribution dans la construction du pays. Son dernier livre Mujeres dresse le portrait de citoyennes à travers les époques et via des œuvres artistiques. Elle y évoque également les violences dont elles sont victimes depuis des siècles. Douloureux rappel  du fait qu’en plus des féminicides, 66,1% des Mexicaines de plus de 15 ans ont déjà subit des agressions, quelles soient sexuelles, physiques ou psychologiques.

Photo: Lacapitalmx.com

Ni putes ni soumises

Marisol, Melissa, Sunny et Mireya, du collectif La Morras, sont devenues célèbres en 2016 après avoir sorti une vidéo choc en caméra cachée. On y voit les quatre jeunes femmes se balader en jupe et top noir en plein Mexico. Rapidement les insultes, les commentaires machistes et les sifflets y fusent. Elles dénoncent ainsi de la plus parlante des manières le harcèlement de rue et la violence quotidienne dont sont victimes les jeunes Mexicaines. Depuis la publication de celle-ci, les quatre féministes continuent leur combat, via leur chaîne Youtube Morras mais aussi en diffusant des hashtags engagés tels que #NiUnaMas (pas une de plus),  #SiMeMatan (s’ils me tuent) ou encore #Yotambien (version mexicaine de #MeToo).

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.