https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Sarah Gilbert, cocréatrice du vaccin COVID, honorée par une Barbie à son effigie

Kathleen Wuyard

Après l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti ou l’escrimeuse Ibtihaj Muhammad, c’est au tour d’une autre femme inspirante d’avoir droit à une Barbie à son effigie: Sarah Gilbert, cocréatrice du vaccin AstraZeneca contre le COVID.


Spécialiste des vaccins contre la grippe et des pathogènes viraux émergents, cette vaccinologue britannique âgée de 59 ans a un CV à faire pâlir d’envie la communauté scientifique. Détentrice d’un doctorat de l’Université de Hull, elle est professeure de vaccinologie au sein de la prestigieuse Université d’Oxford et a notamment participé au développement du vaccin universel contre la grippe. Dès les débuts de la pandémie de COVID-19, elle rejoint d’autres scientifiques oeuvrant à développer un vaccin contre le virus et si le vaccin Oxford/AstraZeneca est aujourd’hui quelque peu contesté, la France ayant notamment choisi de ne plus l’administrer, reste que Sarah Gilbert et son équipe ont relevé le défi. Un travail salué notamment par le Prix Princesse des Asturies pour la Recherche Scientifique, décerné à Sarah Gilbert en 2021, mais aussi par Mattel, le fabricant de jouets ayant décidé de créer une Barbie à son effigie.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un honneur que la scientifique a d’abord confié trouver « très étrange », elle s’est ensuite ravisée, confiant à la BBC qu’elle espérait que sa Barbie « permettrait aux enfants qui la découvrent de réaliser à quel point les carrières scientifiques sont vitales pour venir en aide aux autres », se disant « passionnée à l’idée d’inspirer la jeune génération de filles à se lancer dans une carrière dans la recherche scientifique ».

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour sa part, Lisa McKnight, en charge de la division Barbie et poupées de Mattel, a souligné que « Barbie reconnaît ainsi les incroyables scientifiques fait par les travailleurs en première ligne pour confronter la pandémie et ses défis. Pour les honorer, nous tenons à partager leurs histoires afin d’inspirer la prochaine génération à suivre leurs pas ». À commencer par les propres enfants de Sarah Gilbert, dont les triplés sont tous trois étudiants en biochimie. La relève est assurée.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires