https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Panne mondiale Facebook - Unsplash

Voici pourquoi Facebook, Instagram et WhatsApp ont connu une panne mondiale

Manon de Meersman

Impossible d’être passé à côté: ce lundi soir, Facebook, Instagram et WhatsApp, applications détenues par le groupe Facebook, ont cessé de fonctionner chez de milliards d’utilisateurs·trices. Le géant mondial s’est excusé et a donné quelques explications sur le pourquoi du comment.

Le groupe Facebook a expliqué dans un communiqué que cette panne constitue « la plus importante jamais observé » puisqu’elle a touché des milliards d’utilisateurs·trices. L’incident proviendrait d’un problème technique, lié à un « changement de configuration défectueux » des serveurs du groupe.

Des effets en cascade

Plus précisément, Facebook a expliqué que cette panne serait due à « un changement de configuration des routeurs principaux qui coordonnent le trafic entre les centres de données. »

Cette interruption des échanges du réseau a eu des effets en cascade sur la façon dont nos centres de données communiquent, provoquant la panne de nos services. »

Les outils internes de Facebook ayant également été affectés, résoudre le problème constituait une tâche plutôt complexe, ce qui explique que nous n’avons plus eu accès aux applications pendant plusieurs heures. « Désolé pour la panne d’aujourd’hui, s’est exprimé le patron de Facebook Marck Zuckerberg. Je sais à quel point vous comptez sur nos services pour rester connectés avec les gens qui vous sont les plus chers. »

Une insécurité permanente

Ce qui est intéressant de souligner, c’est que cette panne mondiale a lieu à un moment où Facebook traverse la pire crise de son existence. En effet, Frances Haugen, ancienne ingénieure, accuse le groupe de miser davantage sur le profit plutôt que sur la sûreté de ses utilisateurs·trices. Des propos qui font l’effet d’une bombe et mettent en exergue les insécurités de la population vis-à-vis de leurs données personnelles à l’échelle mondiale.

Cette panne constitue un nouveau moyen pour les détracteurs·trices de Facebook de s’en prendre au géant mondial. D’autant plus après la fuite de documents internes derrière laquelle on retrouve Frances Haugen et qui a amené le Wall Street Journal à publier à propos des effets toxiques de Facebook et Instagram pour la société. L’un des points abordait d’ailleurs le mal-être et la santé mentale de certain·e·s adolescent·e·s face aux corps idéaux véhiculés sur les réseaux du groupe; un problème dont Facebook lui-même a pourtant bien conscience.

Quand nous avons réalisé que les producteurs de tabac dissimulaient les dégâts qu’ils causaient, le gouvernement a agi. Quand on a compris que les voitures étaient plus sûres avec des ceintures de sécurité, le gouvernement a agi. Je vous supplie d’en faire autant [pour Facebook] »,

a déclaré la jeune femme.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires