Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Unsplash

Selon la science, s’adresser à un bébé avec une voix gaga est une bonne chose

Manon de Meersman
C’est plus fort que nous, lorsqu’on se penche vers un bébé, on ne peut s’empêcher de prendre une petite voix niaise pour lui parler. Erreur? Pas vraiment. Selon une récente étude, s’adresser à un jeune enfant en accentuant les mots est loin d’être mauvais pour lui, que du contraire.


C’est le constat d’une étude publiée dans la revue américaine PNAS. Dans une vidéo, le Huffington Post présente des parents d’enfants de 6 mois qui ont été « coachés » dans le but de s’adresser à leur progéniture avec « un ton simple et déliant les syllabes ». Ni plus, ni moins cette voix fluette qu’on adopte tous face à un enfant!

Une combinaison qui fonctionne


Les résultats de ce coaching sont clairs: à 18 mois, les enfants qui ont entendu des voix gaga autour d’eux, sont en avance sur la vocalisation des mots, par rapport à ceux qui n’ont pas bénéficié de cette formation. Les chercheurs à l’origine de l’étude, du département de linguistique de l’Université de Washington, explique qu’

Une parole simplifiée et des traits de visages qui exagèrent le mouvement (encore une fois, pensez à vous en face d’un enfant) sont une combinaison idéale. Ce comportement “active la part sociale de leur cerveau et leur motivation à apprendre le langage” ».


rapporte le Huffington Post. De cette manière, accentuer les mots, insister sur ces derniers, favoriser l’élocution en parlant la bouche grande ouverte participent au développement de l’enfant de manière positive.

 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires