Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Temps libre ne veut pas dire disponibilité DR Flair Canva KW

Pourquoi il faut arrêter de confondre temps libre et disponibilité

Kathleen Wuyard

Parce que la période des fêtes de fin d’année est celle où il y a peut-être le plus de sollicitations sociales, l’Instagram Bonjour Anxiété rappelle avec justesse l’importance de ne plus confondre « temps libre » et « disponibilité ».

Car oui, il est tout à fait possible (et permis) d’être techniquement « libre » d’accepter une invitation, sans pour autant avoir la disponibilité de le faire. En d’autres termes, on peut avoir un agenda blanc comme neige le jour de l’événement où notre présence est sollicitée, sans pour autant avoir l’espace mental ou émotionnel de s’y rendre.

Car non, donc, « temps libre » et « disponibilité » ne sont pas synonymes. Ainsi que le rappelle Bonjour Anxiété,

Durant son temps libre, on peut faire plein de choses, comme prendre soin de soi, de ses proches, se reposer, faire des projets ou même ne rien faire et C’EST OK.

Et de rappeler qu’il ne « faut pas le prendre personnellement et mal », même si dans les faits, cela reste toujours compliqué à (faire) accepter. « Je peux pas j’ai piscine/poney/… » OK, mais dès lors que la réponse est « je ne peux pas, j’ai besoin de temps pour moi », tout de suite, la réponse est prise comme un rejet.

Lire aussi: Je suis une introvertie sociable, et c’est compliqué

Et pourtant, à l’heure où un nombre croissant de personnes font état d’une santé mentale fragile, pandémie et contexte anxiogène obligent, il est plus important que jamais de normaliser le besoin d’écouter ses émotions, et de s’autoriser à répondre favorablement à notre corps et notre mental quand ils nous disent « stop ». Même si, s’il faut en croire les commentaires sous le post de Bonjour Anxiété, ce n’est pas encore gagné.

« Quand je dis que je suis restée chez moi tout le week-end, il y a toujours quelqu’un pour me dire ‘mais t’as rien fait alors?!’ ou ‘t’aurais dû m’appeler pour qu’on fasse un truc ensemble’… Il faut toujours leur expliquer que a) chez moi je peux faire plein de trucs et b) non, je n’avais pas forcément besoin de voir qui que ce soit » commente ainsi une Instagrammeuse, tandis qu’un autre souligne qu’il s’agit-là d’une « mise au point indispensable, notamment depuis que le télétravail a envahi nos vies, avec les mails qui tombent à 21h30 ou le week-end ». Réponse toute trouvée: sorry, je suis indisponible!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires