Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© nénés

nénés: les t-shirts trop cool d’un papa qui voulait participer à l’allaitement

Justine Rossius

nénés, ce sont des t-shirts aux illustrations peps pour soutenir les mamans qui allaitent. C’est aussi le projet un peu fou de Rémi, un papa 100 % engagé dans l’allaitement.


 

« Chez nénés, on considère qu’il faut être deux pour allaiter. Alors, pourquoi ne pas être deux à le montrer » Quelques mots, exprimés sur la page Facebook de nénés, qui donnent le ton. Derrière cette toute nouvelle marque belge, une envie de prouver que oui, les papas ont aussi leur rôle à jouer dans l’allaitement d’un enfant. Tout du moins un rôle de soutien !

Quand je suis devenu papa, je me suis senti écarté dans le processus d’allaitement. La communauté des Mamallaitantes est déjà forte, mais celle des Papallaitants est sous-représentée.


Bien sûr, c’est la maman qui fait 95 % du boulot, mais on a aussi un rôle à jouer pour les aider » nous confie Rémi, avant de revenir sur ce mot-valise de papallaitant : « On préfère parler de co-allaitants car nous ne voulons pas exclure les couples lesbiens. »

Des labels qui soutiennent les mamallaitantes, il en existait déjà, la plus connue chez nous étant Tajine Banane. Mais dans le rayon de ce label français, on trouve uniquement des fringues destinées à faciliter la vie des mamans qui donnent le sein. Le vestiaire pour papas restait donc à inventer… « Contrairement à Tajine Banane, qui facilite réellement le quotidien des mères, nénés a seulement vocation à soutenir et représenter les co-allaitants. ».

Une marque mili(allai)tante


nénés, c’est donc une collection de 7 modèles de t-shirts blancs, sur lesquels viennent s’afficher quotes percutantes — « t’as jamais vu un sein? » — et illustrations attendrissantes. Des vêtements que peuvent enfiler toutes les personnes qui souhaitent montrer leur soutien aux mamans qui allaitent. Car du soutien, elles en ont bien besoin, parfois même moralement : « Marie allaite toujours Rose, notre fille de deux ans et nous devons parfois affronter des regards interrogateurs que ce soit au parc, en rue et même aux réunions de famille » nous explique Rémi. « Je prends toujours la peine d’aller trouver ces personnes qui nous zieutent pour leur demander ce qui les offusque, et ouvrir la discussion. Marie est de nature pudique, mais lorsqu’il s’agit de nourrir notre fille, elle n’a aucun problème à dégainer sa poitrine et elle ne devrait pas se sentir contrainte de se cacher. Sachant que l’été dernier, un policier a verbalisé une maman qui allaitait dans sa voiture, il est clair qu’il reste du chemin à faire pour normaliser l’allaitement. »

Lire aussi: Ces bars bruxellois sont #BreastFriend; pour l’allaitement en public

Maman donne le sein, papa le soutien


Afficher son soutien à même le torse, c’est un bon début, mais Rémi souhaite aussi réveiller l’envie d’aller plus loin. « Il y a des tas d’initiatives à prendre pour participer à l’allaitement de votre bébé quand vous êtes papa. Par exemple, quand Rose est née, je me réveillais la nuit pour aller la chercher et l’emmener jusqu’au sein de sa mère. Je changeais les couches, je transportais Rose du sein gauche au sein droit. Puisque l’allaitement déshydrate terriblement, je prenais aussi soin de servir des verres d’eau à Marie. Quand une mère accouche, elle est épuisée physiquement : le moindre geste que vous pouvez faire pour la déchargera pourra déjà la soulager. Encore aujourd’hui, quand Marie donne le sein à Rose au moment de la mettre au lit, je me couche à côté de ma fille pour la rassurer, lui tenir la main, la recouvrir d’une couverture… » Un vrai coup de boobs boost pour les mamans que compte bien encourager nénés.

En pratique


Les t-shirts seront mis en vente demain en fin de journée sur www.nenes.be au prix de 25 € hors frais d’envoi. Il paraît que c’est bientôt Noël…

 

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires