Home Lifestyle Les 9 conseils qui m’ont vraiment aidée en devenant maman

Les 9 conseils qui m’ont vraiment aidée en devenant maman

Quand on s’apprête à devenir parent, tout le monde se permet de donner son avis sur les choses à faire ou à ne pas faire avec un bébé. Et c’est un peu agaçant.

Mais parmi les nombreuses recommandations que j’ai reçues des uns et des autres, certaines m’ont quand même été très utiles au cours des premiers mois avec un nouveau-né. Je vous les partage.

1

Un bébé ne fait pas de caprice

« Cette petite a déjà bien compris comment amadouer sa maman », « mais tu es folle de dormir avec elle, ça lui donne de mauvaises habitudes », « tu ne lui laisses même pas le temps de pleurer à cet enfant »,… sont le genre de remarques charmantes qu’il faut s’attendre à recevoir de son entourage (surtout venant de la génération précédente…) quand on décide de se montrer maternante et aux petits soins pour son bébé. Rassurez-vous, cette pauvre petite chose fripée, à peine sortie de votre ventre, n’a pas encore compris l’art de la manipulation. À ce stade, elle a juste besoin de beaucoup d’amour. Lui en donner sans limite lui permettra d’avancer dans la vie avec confiance. La preuve: j’ai pratiqué l’allaitement à la demande, le cododo et les câlins à gogo avec mon aînée et elle a fini par prendre son indépendance quand c’était le bon moment (snif).

2

Les pleurs du soir, c’est normal et ça finira par passer

Il arrivera sûrement que votre enfant hurle à la mort sans aucune raison en fin de journée. C’est un peu effrayant les premières fois mais pas de panique, si ses besoins biologiques sont comblés, il a peut-être juste besoin de décharger ses émotions. Un seul mot d’ordre: patience! En général, après trois mois, ces crises de pleurs se raréfient.

3

Le portage, c’est magique

L’écharpe de portage est l’accessoire dont je n’aurais pas pu me passer pendant les trois premiers mois avec mes bébés. À cet âge-là, les nouveaux-nés ont encore besoin de se sentir en sécurité contre leur maman. Si vous ne voulez pas passer votre congé de maternité en mode koala avachie sur un canapé, investissez dans un bon porte-bébé qui vous permettra de garder les mains libres, de vous balader, cuisiner,… C’est aussi la meilleure solution que j’ai trouvée pour calmer les fameux pleurs du soir…

4

La méthode EASY aide à comprendre le rythme d’un bébé

Pendant mon premier congé de maternité, j’étais tombée par hasard sur un article très intéressant. En gros, une méthode établie par Tracy Hogg dans le livre « Le langage secret des bébés » résume le rythme des bébés comme suit: Eat (manger), Activity (activité), Sleep (dormir), You (toi). Concrètement, cela consiste à dire que quand un enfant se réveille, son prochain besoin consistera à manger (E). Il s’ensuit généralement une période d’éveil calme (A). Quand le bébé s’agite à nouveau, vous pouvez alors supposer qu’il n’a pas faim mais qu’il est fatigué et a besoin de dormir (S). Au lit! C’est le moment de prendre du temps pour vous (Y). Personnellement, suivre ce schéma m’a aidée à comprendre le rythme de mon bébé.

5

Un bébé qui pleure n’est pas toujours réveillé

Je me plaignais toujours que ma fille ne fasse que des courtes siestes. Le jour où j’ai compris le concept de « sommeil agité », ce fut une révélation! Si votre nouveau-né gigote et pleure dans son lit en gardant les yeux fermés, il est sûrement encore en train de dormir. Ne le prenez pas tout de suite dans vos bras, vous risqueriez de le réveiller. Il y a de grandes chances qu’il se calme tout seul et continue à dormir calmement après.

6

Il faut toujours se fier à son instinct maternel

Vous avez porté votre enfant pendant 9 mois, vous le connaissez mieux que personne. Quand ma fille était âgée d’à peine 1 mois, j’étais allée chez le pédiatre parce qu’elle me semblait très encombrée. D’après mon médecin, c’était juste un rhume à soigner à la maison avec du sérum physiologique. « N’allez aux urgences que si sa température dépasse les 38°C » m’avait-elle dit. Deux jours plus tard, ma petite ne faisait toujours pas de fièvre mais son état ne se s’améliorait pas. Le soir, j’ai senti qu’on devait se rendre aux urgences. Et heureusement! Elle souffrait de détresse respiratoire et est restée hospitalisée pendant une semaine.

7

Le lait maternel guérit tout

Je ne l’ai pas su tout de suite et cette découverte m’a été bien utile: le lait maternel est un médicament multi-usages et pas seulement lorsqu’il est bu. Si votre enfant souffre d’eczéma ou d’acné du nourrisson, passez un coton imbibé de votre lait sur son visage et il retrouvera sa belle peau de bébé! Cette substance 100% naturelle fait également des miracles sur la conjonctivite et les crevasses aux mamelons.

8

Le couple est le pilier de la famille

Quand on devient parent, on a tendance à faire passer son enfant au premier plan et à oublier de chouchouter son couple. N’oubliez pas que ce bébé est le fruit de votre amour (la plupart du temps…). Former une équipe soudée à deux aide vraiment à traverser la fatigue et les doutes des premiers mois en tant que parents.

9

Une maman épanouie rendra ses enfants épanouis

Ne culpabilisez pas de prendre du temps pour vous. Prendre un jour off, vous offrir un massage, faire du sport, passer une soirée avec vos copines ou juste avec votre partenaire,…sont autant de précieux moments qui vous permettront de déconnecter temporairement de votre rôle de maman pour mieux revenir. Et vos enfants le sentiront!

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.