Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Victor VIRGILE/Gamma-Rapho via Getty Images

Ce défilé a marqué la Fashion Week de Paris

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Si les marques nous offrent des collections époustouflantes pour cette Fashion Week printemps-été 2023 à Paris, une griffe a fait sensation au point de se démarquer totalement des autres enseignes : Botter. La maison dont l’ADN est de faire des vêtements relevant de l’univers aquatique, a provoqué la stupeur générale pendant son défilé.

Si les décors extravagants des Fashion Week sont monnaie courante, tout comme les célébrités au front row ou sur le podium, la marque Botter a frappé fort lors de cette semaine de la mode parisienne avec leur défilé baptisé « The Plastic Sea ». Ici, pas de décor enchanteur, ni de people en vogue au premier rang, mais bien des pièces inédites aussi surprenantes que bluffantes par leurs matériaux. Fondée en 2017 par Lisi Herrebrugh et Rushemy qui ont remporté le Grand Prix du Festival de Hyères en 2018 et se sont vu confier la direction artistique de Nina Ricci en 2019, Botter est une marque qui se caractérise par ses inspirations nautiques et aquatiques venues. Une identité puisée dans les origines du couple de créateurs qui vient des Caraïbes.

Lire aussi : Ce qu’il faut retenir de la Fashion Week de Milan

Entre gants en préservatifs et sac à main en glaçon XXL

Le thème de l’eau et de l’océan revient comme un fil rouge tout au long de ce défilé, où le bleu turquoise est omniprésent sur les pantalons, en accessoires sur les cheveux, et même en total-look. Mais ce qui a fasciné la foule présente et les réseaux sociaux, ce sont les inventions insolites portées par les mannequins. Les gants en préservatifs remplis d’eau sont l’article qui a le plus fait réagir, en effet de nombreuses silhouettes du défilé étaient composées de deux petites poches d’eau au bout des mains, que l’on pouvait voir bouger au rythme des pas des top-modèles. Des gants très intrigants qui sont en fait des préservatifs gorgés d’eau et enfilés sur les mains comme l’a montré le compte Instagram @StyleNotCom juste après le show. 

On a également pu retrouver des tenues inspirées des combinaisons de plongée, des cagoules scaphandre, des corsets en cordage de bateaux, des sacs en forme de poisson ou de bouée de signalisation pour la navigation. Mais le clou du spectacle résidait dans les sacs glaçons XXL que les mannequins arboraient. Des sacs à main littéralement formés par des cubes de glace, qui venaient de sortir du congélateur, tout comme les sacs à dos gelés ou des poches plastiques renfermées dans des blocs de glace, symbole de la pollution marine et clin d’oeil au nom du défilé. Les chaussures étaient également originales, des sneakers à la forme très futuriste et à la semelle ultra-large, le tout dans une matière transparente, qui les faisait ressembler à des sculptures de glace. Un défilé définitivement pas comme les autres.

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires