Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Vous kiffez dormir? Continuez, ça protègerait d’Alzheimer!

Kathleen Wuyard

C’est LA nouvelle qui va faire plaisir à celles et ceux pour lesquels dormir c’est la vie: le GIGA, l’institut de recherche interdisciplinaire en sciences biomédicales de l’Université de Liège, aurait trouvé un lien potentiel entre sommeil et Alzheimer.

Ou plutôt, entre manque de sommeil et évolution des changements de la structure du cerveau qui conduisent à la maladie d’Alzheimer. Pour rappel, et alors qu’elle est étudiée de près depuis de nombreuses années, celle-ci reste une sorte de mystère pour les scientifiques et le corps médical. En effet, ainsi que l’a rappelé Gilles Vandewalle, chercheur au GIGA, à nos confrères de l’agence Belga, « la médecine reste largement démunie face à la maladie d’Alzheimer pour laquelle aucune solution thérapeutique curative n’existe. On sait cependant que les processus qui amènent à cette maladie, c’est-à-dire l’accumulation de protéines toxiques pour le cerveau et la perte de synapses, commencent des décennies avant l’apparition des symptômes ».

Lire aussi: Comment faire face à la démence d’un·e proche

Dormir sur nos deux oreilles

Des décennies plus tôt... Et le sommeil joue un rôle: ainsi que le révèlent les recherches menées au GIGA, dormir participerait à l’élimination des résidus du fonctionnement cérébral, en ce compris les protéines que l’on considère comme étant à l’origine de l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Un pas de plus vers la découverte d’un traitement? On le souhaite, et si vous nous lisez et qu’un de vos proches en souffre (et vous avec) on vous envoie plein de courage.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires