Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées par Alzheimer - Unsplash - Morning Brew

Pourquoi 60% des malades d’Alzheimer sont des femmes? Une neurobiologiste s’interroge

Kathleen Wuyard

Selon les statistiques, 60% des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont des femmes, et pourtant, le monde scientifique ne s’est jamais vraiment intéressé à cette surreprésentation. Une injustice à laquelle la neurobiologiste française Chantal Mathis veut pallier.


Sur papier, l’explication est pourtant simple: les femmes sont plus touchées que les hommes par Alzheimer car elles vivent en moyenne plus longtemps. Point. Mais sachant que la maladie peut parfois se déclarer de manière extrêmement précoce, l’âge seul ne suffit pas à expliquer pourquoi 6 malades d’Alzheimer sur 10 sont des femmes. D’autant qu’ainsi que l’explique Chantal Mathis à Elodie Lepage pour le Nouvel Obs, « des études sur les risques génétiques d’avoir Alzheimer ont montré que des femmes porteuses de certains risques génétiques ont plus de chances de développer la maladie que les hommes porteurs des mêmes risques ».

Les femmes plus touchées par Alzheimer


La faute, notamment, à la ménopause, qui diminuerait la quantité d’hormones sexuelles, ces dernières ayant un effet protecteur sur le cerveau. Mais pas seulement, et c’est pour mieux comprendre la mécanique complexe qui expose plus les femmes à la maladie d’Alzheimer que Chantal Mathis milite pour une recherche genrée. Une « ségrégation scientifique » plus que jamais d’actualité, hommes et femmes ayant une réponse très différente à la Covid-19, ce qui a poussé certains chercheurs à avancer la possibilité de vaccins différents selon les sexes. Un double traitement qu’il faudrait appliquer à d’autres maladies aussi? Certainement à la maladie d’Alzheimer, en tout cas: parmi les facteurs qui expliquent que les femmes soient plus touchées, on trouve aussi le fait que ces dernières ont une meilleure connectivité entre les différentes régions du cerveau que les hommes. Un fardeau lourd à porter…

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires