Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© @getty images

Pourquoi instaurer une routine matinale pourrait changer votre vie sur le long terme

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste


Me lever plus tôt pour pratiquer 30 minutes de yoga tous les matins au saut du lit, voilà la routine matinale que je teste depuis 2 semaines. Le but? Découvrir si nos matins peuvent déterminer la qualité de nos journées. Alors, l’avenir appartient-il vraiment à ceux qui se lèvent tôt ? Verdict.


Selon Le Larousse, une routine est une habitude mécanique, irréfléchie et qui résulte d’une succession d’actions répétées sans cesse. Qui dit donc routine dit habitude dit répétition dit automatisme. Dans le cas d’une routine matinale, on parle donc d’un geste ou d’un ensemble d’actions que l’on réalise quotidiennement au saut du lit. S’enfiler une tasse de café, se brosser les dents, s’habiller et conduire les enfants à l’école avant de partir bosser sont des actions qui peuvent être vues comme une routine matinale mais ce ne sont pas de ces gestes pourvus de banalité dont il est question aujourd’hui !

Quand on aborde le thème de routine matinale ou morning routine d’un point de vue de développement personnel, on fait plutôt référence au concept selon lequel se lever tôt et prendre du temps pour soi pourrait être déterminant pour la suite de la journée. Et de ce point de vue, on ne voit pas trop comment se brosser les dents pourrait être déterminant pour notre journée, quoi que…

Le concept de Morning Routine s’est largement popularisé en 2012 avec la sortie du livre Miracle Morning de Had Elrod. Selon l’auteur de ce bestseller, le bonheur et la réussite appartiendraient à ceux qui se lèvent tôt, traduisez aux aurores ! Had Elrod affirme que nous avons tous en nous un potentiel important, que nous sommes nombreux à gâcher, parce que nous ne prenons pas le temps de nous concentrer sur les objectifs qu’on désire atteindre. Pour vivre la vie de nos rêves, il suffirait de se consacrer un moment chaque jour pour la créer. Et ce moment, c’est le matin.

Dans d’autres mots, la prof de yoga belge Victoria Bardiau déclare « on dit que la manière dont on commence la matinée détermine la qualité de notre journée. On dit aussi que les routines permettent de diminuer l’anxiété, le stress, d’augmenter le focus, la concentration, de s’ancrer, de se stabiliser. »



Si les bienfaits d’une routine matinale ne sont donc plus à prouver, reste encore à trouver le rituel à exercer durant ce moment pour soi. Car si, personnellement, je suis une adepte des réveils matinaux, aucun de mes matins ne se ressemblent et aucun de mes matins ne semblent m’aider à attaquer ma journée gonflée à bloc ! Plus j’ai du temps le matin, plus j’ai l’impression de me disperser et de perdre mon temps à scroller Instagram ou observer ma penderie pendant d’interminables minutes! Autant de gestes qui finalement ne m’aident pas du tout à diminuer mon stress pour démarrer ma journée (bien au contraire).

J’ai testé 30 minutes de yoga au réveil


Il y a quelques mois, Victoria Bardiau – professeure de yoga à Bruxelles – a lancé le mouvement Oracle Morning, à savoir une routine de 30 minutes de yoga à pratiquer avant d’entamer sa journée. Tous les matins, à 8h, la yogi propose à ses « élèves » de suivre un cours de yoga en live.

L’idée de ce projet lui est venue il y a 3-4 ans. À l’époque, elle avait instauré avec son ex-boyfriend un petit rituel matinal de 10 minutes qui consistait à faire 5 salutations au soleil et un headstand. « Je me souviens que cette mini-routine nous aidait à commencer notre journée de manière plus centrée, plus paisible et avec plus de détermination ». La jeune Bruxelloise a ensuite lu le fameux livre Miracle morning. « Cet ouvrage m’a tellement parlé que j’ai décidé de tester le concept. J’ai commencé à me lever à 5h45 en semaine pour prendre le temps de faire ma routine matinale qui consiste pour moi à faire un peu de yoga, de la méditation, du journaling, des affirmations, un jus de citron tiède, l’organisation de ma journée, le rangement de ma maison… Je me suis rapidement rendu compte que les journées où je m’y tenais, j’étais beaucoup plus efficace, plus concentrée, moins stressée, plus structurée. » Forte de ces expériences et constats, Victoria a décidé d’adapter ces enseignements dans un mouvement plus accessibles à tous. L’Oracle Morning est né !

Mais à quoi bon pratiquer une routine matinale qui, dans le cas de Victoria, consiste à faire 30 minutes de yoga au saut du lit ? « Les bénéfices d’une routine de yoga sont multiples sur plusieurs aspects » explique-t-elle. « Cela permet de commencer la journée de manière centrée, cela donne le « ton » de la journée, cela permet de prendre son temps, cela aide à étirer et (r)éveiller le corps, à respirer, bouger, prendre conscience de chaque partie de soi, cela permet de faire le point sur ses pensées, celles qui s’en vont, celles qui nous envahissent, de même pour les émotions, cela permet de prendre sa météo intérieure, observer comment on se sent, comment on va. C’est une routine, donc ça aide à faire chaque jour la même chose, à ne pas perdre pied, à se retrouver quand on se sent perdu.e, à structurer ses journées et sa vie. C’est un moment pour soi, un moment hors du temps, un moment de déconnexion pour une meilleure reconnexion. Cela augmente la concentration, le focus, cela améliore le sommeil, diminue le stress » déclare-t-elle.

Être plus centré.e, c’est-à-dire ?


Etre plus centré, cela veut dire être plus équilibré, plus « au centre », au centre de soi, à sa juste place. Pour Victoria, « Être centré, cela veut dire être en harmonie, en accord avec soi-même, c’est avoir trouvé l’équilibre. Ce n’est pas quelque chose qu’on atteint, ça se travaille quotidiennement. Les signes de « non centrage » sont pour moi les excès, les addictions, l’anxiété, le stress, la peur. Tous ces sentiments et ces émotions sont évidemment bienvenus, cependant, il est important de ne pas les laisser prendre le contrôle de notre vie. (…) C’est un peu comme s’il y avait un point, et autour de ce point plein de cercles, disons une dizaine. Quand on n’est pas centré, on se trouve sur le dixième cercle, donc le plus grand, on peut passer sur ce cercle d’un point à un autre, en une fraction de seconde, par exemple : tristesse, colère, anxiété, joie, etc… les écarts sont donc très grands, puisque le cercle est large. Lorsqu’on est plus centré, qu’on se rapproche du point au centre et que notre cercle se rapetisse, les changements sont moins intenses, puisqu’on est plus proches de chaque partie de ce cercle. Nous sommes donc plus « centrés ». »

Mon expérience


Alors évidemment, j’ai voulu tester le concept. Ma journée serait-elle si différente en l’agrémentant de simplement 30 minutes de yoga tous les matins ?

Adepte des réveils matinaux, il ne me semblait pas surhumain de prendre 30 minutes avant de commencer ma journée. Le premier jour, je me connecte au live et je découvre que la séance commencera par une intention. Une intention, c’est-à-dire ? « Une intention, c’est une pensée, un but, ou quelque chose sur quoi on a envie de se concentrer, quelque chose dont on veut prendre conscience. Poser une intention chaque matin, cela aide à garder un fil conducteur. Cela peut-être un but précis, mesurable, par exemple ; ‘j’aimerais finir ma to do list’, ou quelque chose de beaucoup plus vague et vaste ; ‘aujourd’hui, je fais de mon mieux pour être plus patiente’. Une intention aide à garder le focus sur quelque chose, ça aide à ne pas perdre le nord, à observer ses (ré)actions, ses habitudes, et essayer de les améliorer. Cela peut simplement être ‘mon intention est d’être présente, d’être bienveillante, de dire ce que je pense, d’apprendre à dire non, de rester concentrée, de laisser mon téléphone de côté,..’ » explique Victoria.

Mon intention posée, me voilà sur mon tapis à suivre la voix de Victoria me guider dans l’enchaînement de mouvements. Rien d’insurmontable bien que je dois l’avouer, le matin, je suis un peu rouillée. Une fois la séance terminée, je me sens bien, je prends ma douche et je suis prête pour ma journée de télétravail.

Jour 5 : si certains jours, je n’ai aucun mal à prendre 30 minutes pour faire du yoga, d’autres, je me lève avec déjà un milliard de choses en tête et je n’ai pas le temps (enfin je ne prends pas le temps) d’attendre 8h pour commencer le live. Je décide donc de suivre les séances des semaines précédentes pour faire du yoga dès 7h et non pas à 8h.

Jour 10 : alors que je me lève très tôt tous les jours, j’ai toujours du mal à me mettre sur mon tapis tous les matins. Pourtant, les résultats sont là. Les jours où je prends 30 minutes juste pour moi, j’entame ma journée de boulot avec une tout autre énergie ! Mais comme rien n’y fait, je décide d’alterner les séances de yoga de 30 minutes avec des matins où je fais juste quelques minutes d’étirement et avec d’autres où je vais courir 30 minutes en me levant car je sens que j’ai besoin de m’aérer. J’adapte donc l’Oracle Morning à ma sauce mais je garde l’idée de base : je m’accorde un moment rien que pour moi avant de bosser.

Après 2 semaines à vraiment pratiquer une routine matinale, je me sens en super forme (et vu mon état d’esprit un peu déprimé d’il y a encore un mois, je ne peux qu’y voir une corrélation !). J’ai vraiment pris le pli de poser une intention tous les matins et de pratiquer quelques exercices de yoga. Je ne m’y tiens pas tous les jours, c’est vrai mais on dit qu’il faut du temps pour qu’une routine s’installe vraiment et je suis persuadée qu’en continuant cela va devenir un réflexe.

L’avis de Victoria


« Personnellement, lorsque je ne pratique pas ma routine matinale, ma santé mentale se détériore. Je suis anxieuse, nerveuse, stressée, dépassée par les événements, dispersée, douteuse, inefficace.

La routine matinale m’aide à m’ancrer, à me structurer, à trouver mes racines, à me rassurer, à commencer la journée toujours de la même manière et donc elle m’aide à avoir moins peur de l’inconnu.


Lorsque je pratique ma routine matinale, je suis beaucoup plus efficace, plus organisée, plus structurée, plus concentrée, plus déterminée, plus persévérante, plus forte,… Ça change tout. »

Mais moi, je n’ai pas le temps !


« On a tous 30 minutes dans une journée. Tout est une question de priorités. Parfois, on ne se rend pas compte que quelque chose d’aussi simple peut changer notre vie. Parfois il suffit juste d’essayer pour le croire. Et si nous n’avons vraiment pas 30 minutes, alors pourquoi ne pas commencer par 10? Comme dirait le Dalai Lama : si vous n’avez pas 15 minutes par jour pour méditer, alors méditez 2 heures » explique la jeune femme.

Et comme le dit si bien Victoria que ce soit en pratiquant du yoga ou une autre activité : « gardez en tête que ces 30 petites minutes quotidiennes vous feront gagner du temps à long terme. C’est un investissement durable, simple et très accessible ».





Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires