Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Pexels

Le saviez-vous ? Il existe 7 types de repos différents

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Vous avez profité des vacances de fin d’année pour vous reposer au maximum, mais vous vous sentez toujours aussi fatigué·e ? Vous n’avez peut-être pas eu le repos dont vous aviez besoin parmi les sept types qui existent.

Pour ne plus vous sentir épuisé·e après un week-end passé dans votre canapé à regarder des séries ou une grasse matinée, il suffit sûrement que vous vous intéressiez au type de repos dont vous avez réellement besoin pour retrouver votre énergie et vous ressourcer pleinement. Pour cela, la chercheuse et physicienne Saundra Dalton-Smith a classifié dans son ouvrage “Sacred Rest: Recover Your Life, Renew Your Energy, Renew Your Sanity“, les 7 types de repos qui existent et il s’avère que nous avons besoin de chacun d’eux. Les voici :

1. Le repos physique

Le repos physique est le plus connu puisqu’il comprend le repos passif qui est tout simplement le fait de dormir la nuit ou de faire une sieste. Mais le repos physique peut également être actif, en particulier si vous avez un travail de bureau et que donc votre corps n’est pas sollicité pendant toute la journée. Le repos actif consiste à exercer une activité physique qui va faire du bien à votre corps comme le yoga, des étirements, ou encore un massage thérapeutique. Il est conseillé de recourir au repos actif plusieurs fois par semaine pour créer un équilibre avec le repos passif.

Lire aussi : Les personnes ayant ce trait de caractère sont plus susceptibles de faire un burn-out

2. Le repos mental

Ce type de repos concerne votre cerveau et les mille pensées qui vous traversent l’esprit pendant la journée. Afin de ne pas être surmené·e, il est important de prendre régulièrement de courtes pauses durant votre journée de travail, comme l’explique l’experte, il est aussi important dans votre temps libre d’exercer des activités qui vont vous libérer l’esprit comme de la méditation avant de s’endormir ou tout simplement la pratique d’une activité que vous aimez : cuisiner un bon plat, dessiner…

3. Le repos social

Ce type de repos peut être différent selon votre personnalité. Si vous êtes plutôt introverti·e, cela va consister à prendre du temps seul·e afin de recharger vos batteries. À l’inverse, si vous êtes extraverti·e, ce repos social se fait en passant du temps avec des personnes qui vous font du bien, qui vous soutiennent, vous encouragent ou tout, simplement, vous font passer de bons moments.

4. Le repos créatif

Ce type de repos est celui qui vous donnera de l’inspiration, il doit obligatoirement s’agir de faire quelque chose que vous aimez et qui vous apporte de la joie. Lire un livre, regarder un film ou une série, partir en balade, écouter de la musique, aller voir une exposition…

5. Le repos émotionnel

Si vous êtes du genre à dire oui à tout pour rendre service aux autres, prenez un peu de temps pour faire une pause et ne vous occupez que de vous pour une fois. Cela consiste également à apprendre à dire non parfois quand vous sentez que vous n’êtes pas capable d’accomplir cette tâche en plus.

6. Le repos sensoriel

Accordez-vous des moments loin de toute sollicitation visuelle ou sonore. Toute la journée vous êtes confronté·e aux bruits du métro, des voitures, des conversations dans la rue, sans oublier la lumière bleue des écrans. Il est donc bon de vous réserver ne serait-ce qu’une minute de calme où vous pouvez fermer les yeux et vous ressourcer, assure la chercheuse.

7. Le repos spirituel

Ce repos implique une connexion allant au-delà du physique et du mental, afin de vous concentrer sur vos sentiments, de développer votre sentiment d’appartenance, explique Saundra Dalton-Smith qui conseille pour cela de pratiquer la médiation ou bien la prière si vous êtes croyant·e, ou encore une pratique ésotérique si cela vous tente. Si vous préférez rester actif·ve, vous pouvez également vous engager dans une association, une œuvre caritative…L’important est de se connecter à soi ou aux autres de manière plus profonde. 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires