Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty

6 conseils d’une coach body positive pour avoir confiance en soi pendant le sport

Laurane Wattecamps

« Si vous n’êtes pas mince, agile ou en pleine forme, vous n’êtes probablement pas non plus sportif·ve », voilà le préjugé de base qu’on n’en peut plus d’entendre. Le problème, c’est que ces pensées provoquent des complexes qui pourraient nous amener à avoir presque peur d’entrer dans une salle de sport. Cela doit changer de toute urgence !


Si vous tapez «personne sportive» sur Internet, vous tomberez immédiatement sur des milliers de photos de personnes au corps parfaitement tonique et d’athlètes de haut niveau hyper-fit. Comme si on ne pouvait faire du sport qu’avec un corps qui répond à certains standards. La coach personnelle body-positive Leen Peeters veut se débarrasser de cette mentalité et s’assurer que tout le monde se sente bien à la salle de sport : « Ce n’est pas votre look, mais votre santé qui est une bonne motivation pour faire du sport, tout comme s’amuser. Rester en bonne santé et heureux·se ne nécessite aucun physique ou talent spécifique. Le sport, peu importe à quoi vous ressemblez ou ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire, ne concerne pas une certaine silhouette ».

Le sport pour une longue vie


« Pouvoir marcher quelques kilomètres, soulever des poids, se relever en cas de chute, avoir une bonne posture et se sentir bien mentalement : ce sont les choses qui vous permettront de vivre une vie longue et heureuse. Et pour y parvenir, vous n’avez pas besoin d’avoir ou de développer un sixpack, une fissure abdominale ou un écart entre les cuisses», déclare Leen. Que vous lisiez cet article parce que vous avez déjà souffert de préjugés ou parce que vous devez admettre que vous en avez eus vous-même, il est temps de changer cet état d’esprit, car il n’y a pas de meilleur endroit pour pratiquer la positivité corporelle qu’à la salle de gym, où tout tourne autour de la santé et de la force de ce corps incroyable.

Écoutez votre corps


Quel que soit le sport que vous pratiquez, vous avez toujours un coéquipier avec vous : votre corps. Ne voyez donc pas le sport ou le fitness comme une « lutte contre », mais comme une « coopération avec » votre corps. Soyez reconnaissant·e que votre corps vous permette de bouger et de vivre pleinement. Ne vous fâchez pas ou ne vous embarrassez pas si un exercice ne fonctionne pas, mais encouragez plutôt votre corps et apprenez à l’écouter.

Faites ce que vous pouvez


L’amour de soi, c’est s’aimer soi-même, avec tous ses avantages et ses inconvénients. Cela inclut vos propres limites. Apprenez à les accepter et à les respecter, et n’hésitez pas à attendre la même chose de vos collègues athlètes ou entraîneur·se·s. De plus, faites de l’exercice à votre rythme et à votre niveau. Fixez-vous des objectifs réalisables et concrets (boire un litre et demi d’eau par jour, faire 10 000 pas, etc.) et vérifiez à quelle fréquence vous les atteignez. Soyez honnête mais aussi gentil·le avec vous-même et évaluez votre processus tous les mois. Soyez fier·e de tout ce que vous avez accompli, car c’est ainsi que vous gagnez en confiance et persévérez.

Concentrez-vous sur les avantages


Lorsque vous faites de l’exercice, concentrez-vous sur les avantages plutôt que sur les inconvénients. Sachez que l’exercice réduit le stress et diminue le risque de diverses maladies, notamment l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Il améliore également votre humeur, augmente votre niveau d’énergie, est bon pour votre système immunitaire et prolonge votre durée de vie. Vous vous sentez simplement mieux, et c’est un sentiment sur lequel vous pouvez vous concentrer, car il est plus fort que toutes sortes de préjugés ou d’idéaux de beauté.

Arrêtez de comparer


Arrêtez de vous comparer aux autres à la salle, mais aussi sur les réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas mesurer votre succès par rapport à la norme de quelqu’un d’autre. Cela semble cliché, mais tout le monde est différent, également dans le domaine sportif. Concentrez-vous sur vous-même, vos propres objectifs et surtout sur les bons sentiments que vous procure ce que vous faites. Ne regarder que votre propre processus de croissance est essentiel pour gérer le sport d’une manière saine et pour maintenir vos entraînements de manière agréable et sur le long terme.

Sondez-vous


Si vous souhaitez aborder le sport ou le fitness de manière positive, il est important que vous soyez conscient·e de toute pensée négative à propos de votre corps. Soyez honnête avec vous-même et demandez-vous pourquoi vous vous entraînez, ce que vous voulez en faire et ce que vous attendez de votre corps. Restez conscient·e de vos sentiments et de vos pensées pendant votre routine d’exercices. Vous vous sentez dépassé·e, stressé·e ou anxieux·se, ou vous pensez que le sport et ses effets sur votre corps sont devenus une obsession ? Ne balayez pas ces sentiments sous votre tapis de yoga, mais admettez-vous que votre approche n’est pas tout à fait la bonne et que vous devrez changer votre vision.

Conseillez votre entraîneur


Un sergent instructeur sévère, dur et impitoyable ; c’est le cliché d’un entraîneur (personnel) ou d’un coach. Cependant, c’est vous qui payez votre entraîneur et vous devriez aussi être la personne qui détermine ce que vous attendez de lui. Cependant, votre entraîneur ne peut pas savoir ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin si vous ne le lui dites pas. Ayez une conversation et expliquez quel est votre objectif, ce que vous voulez ressentir et sur quoi vous voulez mettre l’accent. Vérifiez si votre entraîneur vous comprend et veut suivre votre cheminement personnel.

[td_smart_list_end]

Merci à la coach Leen Peeters (@leenpeet).

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires