Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Les personnes sans emploi seraient plus susceptibles au COVID long DR Flair Canva

Au chômage? Vous courez plus de risques de souffrir du COVID long

Kathleen Wuyard

Si les causes et le traitement du COVID long restent malheureusement encore relativement nébuleux, une nouvelle étude révèle un lien de causalité surprenant.

En effet, d’après une étude menée par des chercheurs de l’Office National pour l’Emploi britannique (ONS), là où la proportion de COVID long est de 1/30 chez les personnes qui ont un emploi, elle grimpe à 1/20 chez les personnes au chômage et les retraité·e·s. Le travail serait donc vraiment la santé?

Lire aussi: Les femmes seraient plus touchées par le COVID long

Oui et non, tempère l’ONS, qui souligne que ces chiffres sont peut-être simplement la conséquence du COVID long, lequel a poussé nombre de personnes à devoir quitter leur emploi à cause des symptômes qu’ils endurent au quotidien. La vraie bonne nouvelle? Le variant Omicron serait moins susceptible que les variants précédents de provoquer des symptômes longue durée.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires