Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Jonaorle via Pexels

Ce produit magique m’a permis d’arrêter de porter du fond de teint

Barbara Wesoly

Ma peau et moi étions loin de couler des jours heureux ensemble, nourrissant plutôt une relation d’amour-haine constante (avec beaucoup plus de second que de premier). Mais cet été a changé la donne, avec notamment la découverte d’un produit qui a révolutionné ma routine.

Je ne m’étais plus passé de fond de teint depuis mes quinze ans. Eté comme hiver, il me semblait tout bonnement impossible d’assumer ma peau au naturel. Après une adolescence débutée par de violentes poussées d’acné, j’avais réussi à m’en sortir avec un épiderme presque sans dommages, mais n’avais plus jamais eu l’impression de récupérer un joli teint. Et au fil du temps, les imperfections avaient fait leur retour plus ou moins régulièrement, au rythme des bouleversements hormonaux et de la fatigue. Depuis quelques mois, j’ai enfin trouvé ma routine idéale, celle qui diminue l’aspect de mes pores (quoique je ne serais pas un boost supplémentaire de ce côté-là) et surtout qui apaise mes rougeurs, gomme mes petites cicatrices et nettoie mon épiderme en profondeur.

Mais il me semblait toujours inimaginable de laisser ma peau respirer. Trop terne, trop pâle, avec une coloration manquant d’uniformité. Et, ne m’exposant pas au soleil et me tartinant de crème, je ne pouvais compter sur celle-ci pour prendre naturellement des couleurs. Et puis, je me suis décidée à retenter l’autobronzant, moi qui en était restée aux versions peu heureuses de mon adolescence, offrant plus un teint d’orange que de pêche et à la composition chimique au possible. Et j’ai opté pour un produit dont j’entends parler depuis des années, sans franchir le pas de l’essayer: les gouttes autobronzantes Perle de Soleil de Marc Inbane. La marque d’origine néerlandaise fondée il y a dix ans, s’est spécialisée dans les formules bonne mine, protection solaire et soin de la peau et rencontre depuis un énorme succès, plus que mérité.

Ces gouttes bronzantes primées sont vegan, sans paraben et hypoallergéniques et permettent de moduler l’intensité de son bronzage à souhait, puisqu’elles se mélangent directement avec un sérum, une crème de jour ou encore une crème solaire et que le nombre ajouté en définit le résultat. Ainsi, 2 à 3 gouttes de produits offrent un effet bonne mine et 4 à 5 gouttes donnent un teint halé (au niveau du visage du moins. On peut aussi l’utiliser pour le corps, avec un dosage différent). Si l’on peut l’employer tous les jours, le bronzage obtenu dure en réalité jusqu’à quatre jours. Ce n’est donc pas une nécessité, loin de là. Un flacon contient lui 210 gouttes (avec un principe d’applicateur goutte à goutte extrêmement pratique).

Personnellement, j’en applique 2 gouttes environs tous les 3 jours depuis ce début d’été et je suis plus que conquise par l’effet subtilement hâlé qu’il procure à ma peau, mais aussi par l’éclat qu’il lui apporte, gommant aussi ses imperfections. Celle-ci est radieuse, comme au retour d’une journée à la mer, mais sans avoir dû m’exposer. Depuis que je l’ai découvert, j’arrive à me limiter à un anti-cernes et un peu de poudre et vu l’intensité modulable à souhait, je sais que je pourrai continuer à l’employer toute l’année.

Gouttes autobronzantes Perle de Soleil de Marc Inbane, 39,95€ les 15 ml, sur le site de la marque.

On continue en beauté:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires