Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Les coups de soleil ont la mémoire longue... DR Flair Canva

Pourquoi les coups de soleil reviennent toujours au même endroit

Kathleen Wuyard

Dès le moindre rayon de soleil, c’est pareil: vous brûlez pile au même endroit que lors de votre dernière exposition... Mais pourquoi donc? Les coups de soleil auraient-ils la dent longue?

On vous rassure tout de suite: non, vos coups de soleil passés ne reviennent pas vous hanter. Enfin, si, mais pas par esprit de vengeance. Pour rappel, par définition, un coup de soleil est une brûlure plus ou moins grave de la peau. Il en existe trois types différents: un « simple » coup de chauffe, soit des rougeurs après une journée d’exposition, sans forcément que cela s’accompagne de douleurs durables, ensuite les coups de soleil classiques: avec peau rouge, brûlante et douloureuse à la clé, et enfin, danger ultime, les brûlures profondes.

Ainsi que l’explique le spécialiste des brûlures Osmo Soft, « le deuxième degré superficiel correspond à une lésion de l’épiderme et du derme papillaire », tandis qu’en cas de brûlure au deuxième degré profond, on est face à « une destruction de l’épiderme, du derme papillaire et du derme réticulaire ». Et cela laisse des séquelles...

Des coups de soleil qui brûlent sur la durée

En effet, met en garde Brûlure.fr, « la personne qui a eu de nombreux coups de soleil risque de présenter des « taches » dues à ces coups de soleil. Ces taches soit bronzeront moins bien, soit prendront une couleur plus sombre que la peau naturelle dès les premières expositions solaires ». Et sachant que le bronzage accélère le vieillissement cutané, pas de chance, mais non seulement les mélanocytes sont moins réactifs car ils ont aussi subi un vieillissement précoce, ce qui veut dire que vous bronzez moins bien qu’avant, mais en prime, les coups de soleil sont plus douloureux. Et risquent d’apparaître en priorité là où la peau a déjà été fragilisée par les brûlures précédentes.

Pas franchement surprenant, donc, si « comme par hasard », vous brûlez toujours au même endroit de vacances en vacances. À retenir, donc, avant de faire la crêpe la prochaine fois: même si, techniquement, les effets douloureux et désagréables sont temporaires, en réalité, les dommages subis par la peau s’accumulent. Si jamais, on pose ça là, mais le teint pâle c’est très joli aussi.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires