Home Lifestyle Société Pourquoi la couverture de Vogue de Meghan Markle crée la polémique en...

Pourquoi la couverture de Vogue de Meghan Markle crée la polémique en Grande-Bretagne

LONDON, ENGLAND - JULY 13: Meghan, Duchess of Sussex in the Royal Box on Centre Court during day twelve of the Wimbledon Tennis Championships at All England Lawn Tennis and Croquet Club on July 13, 2019 in London, England. (Photo by Karwai Tang/Getty Images)

Au croisement de Buckingham et Hollywood, Meghan Markle est une princesse résolument moderne, bien décidée à conserver toute l’indépendance que son nouveau titre royal lui permet. Par exemple, en se la jouant rédactrice-en-chef invitée pour le Vogue britannique. Sauf que sa couverture, qui vient d’être dévoilée, est loin de faire l’unanimité…

Et pourtant, a priori, la couverture a tout pour plaire: comment ne pas être séduit par les 15 visages de femmes souriants qui regardent le lecteur droit dans les yeux? C’est que plutôt que de mettre une mannequin ou une actrice en couverture, Meghan Markle a choisi de mettre en avant 15 « innovatrices », avec, en clin d’oeil, un 16e carré miroir pour inspirer tout qui lit le magazine a faire le bien aussi. Un noble sentiment. Et pourtant.

View this post on Instagram

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

Premier reproche fait à la Duchesse de Sussex? L’impair impardonnable, ne pas avoir inclus la Reine Elizabeth dans les femmes qui l’inspirent. Les lauréates choisies par Meghan? Jacinda Ardern, Salma Hayek Pinault, Laverne Cox, Jameela Jamil, Yara Shahidi and Gemma Chan, Christy Turlington Burns, Adwoa Aboah, Adut Akech, Ramla Ali, Sinead Burke,  Francesca Hayward, Jane Fonda, Greta Thunberg et Chimamanda Ngozi Adichie. Actrices, mannequins, activistes, femmes politiques… Mais pas la Reine d’Angleterre, ce qui est tout bonnement inadmissible au pays de sa Majesté, ainsi qu’une commentatrice Twitter l’a fait remarquer.

De toutes les femmes choisies par MM, elle n’a PAS inclus la Reine, alors même qu’Elizabeth II est une féministe inspirante. Elle aurait beaucoup à apprendre à Meghan, si seulement elle acceptait d’écouter »

Autre reproche? Avoir choisi des héroïnes déjà grandement médiatisées, plutôt que d’honorer les femmes extraordinaires qui oeuvrent dans l’ombre.

Il n’y a pas que la Reine qui manque à l’appel, Meghan aurait dû inclure une médecin, une infirmière, une institutrice ou une avocate… Il y a tellement de femmes qui oeuvrent au bien de notre société de différentes manières »

Et il n’y a pas que le choix des femmes mises à l’honneur qui dérange: selon les critiques, Meghan Markle se serait aussi « inspirée » d’un livre australien pour le layout acclamé de sa couverture.

Meghan Markle, copieuse?

Rédigé par Samantha Brett et Steph Adams, le livre,  » The Game Changers », présente en effet un design mais aussi et surtout un concept similaire à ceux choisis par Meghan Markle pour Vogue UK. Tant le livre que le magazine visent à mettre en avant des femmes inspirantes, dont les photos sont disposées en grille sur la couverture. Coïncidence? Certainement pas, selon Samantha Brett, qui avait déjà fait appel à Meghan Markle pour la rédaction d’un article, à l’époque où l’actrice de Suits tenait un blog de lifestyle, The Tig.

J’adore Meghan, et je suis vraiment fan d’elle, mais s’il s’avère en effet qu’elle a copié notre livre pour son numéro de Vogue, c’est extrêmement décevant »

Inspiration, copie, ou bien simple volonté de mettre à son tour des femmes inspirantes à l’honneur, un concept qui ne peut pas vraiment être trademarké? Seule la Duchesse du Sussex sait ce qu’il en est. Et comme le protocole lui défend de s’exprimer publiquement sur ce genre de sujets…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.