Home Lifestyle Société Les Belges comptent dépenser autant au restaurant qu’avant

Les Belges comptent dépenser autant au restaurant qu’avant

A group of women are enjoying a meal in a restaurant with rose wine. They have a king prawns sharing platter , one woman can be seen passing her friend a plate of food. Mixed ethnic group

Après plus de 12 semaines de fermeture, les restaurants belges ont (enfin) pu rouvrir leurs portes ce lundi. Et selon une étude réalisée auprès des utilisateurs de TheFork, les Belges sont impatients de pouvoir à nouveau s’attabler dans leurs restaurants préférés.

« C’est un signal fort et encourageant pour les restaurants, qui attendaient avec impatience la réouverture, et pour l’ensemble du secteur de la restauration, durement touché par l’arrêt de l’activité » se réjouit-on chez TheFork, site de réservations et de promotions dans les meilleurs restos d’Europe. Signal fort? Selon une enquête réalisée sur le site en marge de la réouverture des réservations, les Belges salivent en effet à l’idée de retourner au restaurant.

66% des Belges déclarent qu’ils iront au restaurant aussi souvent qu’avant, et 6% déclarent même vouloir s’y rendre plus qu’avant ».

En outre, 60% des utilisateurs belges prévoient d’y retourner en juin, dès la réouverture des établissements, et 22% dans les 3 mois qui suivent.

Lire aussi: Comment soutenir les petits indépendants et l’Horeca malgré les mesures de l’État

Un risque financier réel

Et après tant de mois loin de leurs tables préférées, pas question de ne pas se gâter: toujours selon l’étude, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 400 utilisateurs du site, « 62% des Belges estiment que leur budget n’a pas été impacté et ne prévoient pas de faire plus attention qu’auparavant à leurs dépenses au restaurant ». Pour Grégory de Walque, Country Manager de TheFork Belgique, le plus grand défi pour les restaurateurs ne sera donc pas d’attirer le client mais bien de parvenir à respecter les mesures de sécurité.

Un des plus grands défis de cette réouverture sera pour les restaurants de gérer la distanciation sociale. C’est en effet un véritable risque financier pour eux, puisque leurs coûts fixes demeureront mais qu’ils auront moins de clients dans les restaurants ».

Et de proposer de développer des « happy hours » et « late hours » pour faciliter l’adaptation du secteur à la gastronomie post-pandémie: « notre technologie a été adaptée pour aider les restaurateurs à gérer la complexité de la rotation des tables et pour permettre aux clients de trouver facilement les tables disponibles. Nos équipes ont pour mission d’aider les restaurateurs à anticiper ces changements et à sécuriser leurs revenus ». Dès le premier temps du confinement, TheFork avait lancé la plateforme aidonsnosrestaurants.be, permettant aux restaurants de bénéficier de bons prépayés pour maintenir un flux de revenus pendant la fermeture temporaire de leur établissement. Une opération qui a généré plus de 700 000 € pour les restaurateurs et qui leur a certainement plus fait plaisir que la « mesure de soutien » suggérée par Thierry Neyens, président de la fédération Horeca Wallonie, ce mardi.

Sa suggestion, relayée par les journaux du groupe Sudpresse: « et si le consommateur faisait un effort? S’il prenait une bière sans alcool, s’il optait pour un cocktail sans alcool? », puisque la TVA à 6% en soutien aux acteurs du secteur Horeca ne porte pas sur les boissons alcoolisées. Une idée qui n’a pas séduit les cafetiers et restaurateurs du pays, Valérie Migliore-Vermiglio, du Caffé Internazionale (Liège), soulignant que « même la tête dans le guidon pour affronter notre réouverture nous n’avons pas le droit de laisser ce genre de discours complètement à côté de la réalité du terrain avoir lieu ». La députée liégeoise Diana Nikolic (MR) aborde quant à elle la problématique autrement, et réclame une TVA à 6% sur les boissons alcoolisées aussi en soutien à un secteur rudement malmené par la crise sanitaire. Affaire à suivre, mais en attendant, les Belges, eux, retournent au restaurant.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.