Home Lifestyle Société La Nouvelle-Zélande légalise enfin l’avortement

La Nouvelle-Zélande légalise enfin l’avortement

C’est officiel: ce mercredi, en Nouvelle-Zélande, le Parlement a adopté à 68 voix contre 51 le projet de dépénalisation de l’avortement. Une victoire pour les Néo-zélandaises, mais aussi pour toutes les femmes, car la réaction du Ministre de la Justice est plus qu’inspirante.

Incroyable mais vrai: si la Nouvelle-Zélande s’illustre souvent pour ses prises de position progressistes, et son incroyable Première Ministre, Jacinda Adern, jusqu’il y a peu encore (mercredi, en fait), l’avortement y était considéré comme un crime. Le Crimes Act de 1961 prévoyait même une peine de quatorze ans d’emprisonnement en cas d’IVG, sauf cas exceptionnel de danger avéré pour la vie de la mère.

Lire aussi: Un sondage révèle le vrai but des anti-avortement: contrôler les femmes

Un problème de santé

Une position archaïque qui appartient désormais au passé, puisque l’avortement est désormais légal en Nouvelle-Zélande. Et plus encore que cette excellente nouvelle pour les droits des femmes, on se réjouit de la réaction du Ministre néo-zélandais de la Justice, Andrew Little.

Depuis plus de quarante ans, l’avortement est la seule procédure médicale considérée comme un crime en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, les avortements seront traités, à juste titre, comme un problème de santé ».

« Un problème de santé ». Ou comment rappeler à tous les « anti » que c’est bien de cela qu’il s’agit: personne n’avorte jamais pour le plaisir, c’est un souci de santé, et en légalisant l’IVG, on préserve la santé (et la vie) des femmes. Bravo les Kiwis!

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.