Home Lifestyle Société Un sondage révèle le vrai but des anti-avortement: contrôler les femmes

Un sondage révèle le vrai but des anti-avortement: contrôler les femmes

Protesters march in the streets of Paris during the 13th "March for Life" (Marche pour la vie) against abortion and medically assisted reproduction on January 20, 2019. The protesters claim to have received the support of Pope Francis and several French bishops. Organizers urged doctors across the country to use their "conscientious objection" and stop performing abortions. About 200,000 abortions are performed every year in France.Organizers were also marching against a recommendation in September by France's highest bioethics body that single women and lesbian couples should have access to medically assisted reproduction. The procedures are currently restricted to heterosexual couples. (Photo by Michel Stoupak/NurPhoto via Getty Images)

On savait déjà que les militants anti-avortement voulaient contrôler le corps des femmes. On apprend désormais via un sondage glaçant qu’ils veulent les contrôler purement et simplement, et sont hostiles à tous les aspects de l’égalité des sexes.

L’étude, réalisée sur 1 912 électeurs américains potentiels par Supermajority et PerryUndem, les a d’abord classés en deux groupes: pro ou anti-avortement. Une fois cette distinction établie, les deux groupes ont dû répondre à dix questions plus larges sur l’égalité entre les sexes. Résultat: pour chacune des dix questions posées, les répondants anti-avortement se sont avérés beaucoup plus hostiles à l’égalité des femmes. Par exemple, plus de la moitié du sous-groupe estime qu’un homme fait un meilleur dirigeant qu’une femme, tandis qu’à peine plus de 40% d’entre eux sont en faveur de plus de femmes aux postes dirigeants (contre 80% des pro avortement).

Et les divisions se marquent aussi clairement sur le spectre politique: à la question « qu’avez-vous ressenti en marge des récentes interdictions d’avorter qui ont été mises en place », les réponses les plus citées par les Démocrates ont été « outragé » et « en colère », tandis que les Républicains se sont avant tout dits « heureux » et « remplis d’espoir ». Parmi les affirmations auxquelles les anti-avortement ont adhéré en masse, on retrouve notamment « les femmes s’offusquent trop facilement », « les hommes font de meilleurs leaders que les femmes » et « la plupart des femmes interprètent paroles et gestes innocents comme étant sexistes ». Tenter de nous dire ce qu’on peut faire, ou non, avec nos corps par exemple? Oui, on trouve ça franchement sexiste. Et même arriéré.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.